3 janvier 2013

Véranda : 3 matériaux pour sa construction

Actualités Solutions techniques
Véranda : 3 matériaux pour sa construction

La véranda reste une solution simple pour agrandir son habitat et profiter d’une pièce supplémentaire dès l’arrivée du soleil. Sa conception peut être réalisée dans différents matériaux, notamment le bois, l’aluminium et le PVC pour les plus courants, à sélectionner suivant différents critères.


Le choix des matériaux pour la véranda

La construction d’une véranda est devenue courante, adossée à chaque maison individuelle. Facile à construire, sans nécessiter les mêmes contraintes que pour un habitat, elle offre une pièce supplémentaire généralement entièrement vitrée. Ce choix impose également de déterminer le matériau de construction. Celui-ci est principalement de trois natures différentes : le bois, le PVC et l’aluminium.

Les critères de sélection peuvent prendre différentes formes. Le premier d’entre eux est bien souvent l’esthétisme. Venant en appui de la maison, il est en effet recommandé de choisir un modèle de véranda s’adaptant à l’architecture de l’habitat. Le matériau pour la véranda joue alors un rôle essentiel.

Ainsi, le bois offre une apparence chaleureuse, s’alliant facilement à tous styles de construction. L’aluminium, pour sa part, propose un aspect plus contemporain. Il comprend aussi un choix de couleurs très varié. La teinte blanche est, en revanche, le standard pour une véranda PVC. De ce fait, il faut également une architecture de l’habitat adaptée au style de cette nouvelle réalisation.

Les performances et la durabilité des matériaux de véranda

Deux autres éléments doivent être pris en compte dans le choix du matériau de construction pour sa véranda. Cela concerne notamment l’isolation. Le bois, dans ce domaine, reste un incontournable. Les performances sont d’un niveau semblable pour l’aluminium, à condition que la structure intègre des rupteurs de pont thermique. La résistance du PVC est également reconnue. Il convient cependant de le choisir de qualité pour éviter sa déformation.

Ce dernier est aussi le plus fragile des trois, pouvant présenter un aspect jauni au fil des années. Il a toutefois un avantage, celui de son prix, moins onéreux que les autres solutions. Son entretien est, lui, rapide, avec un lavage simplement à l’eau savonneuse. C’est aussi le cas de l’aluminium, inoxydable et conservant ses qualités au fil du temps.

Le bois, pour sa part, impose un entretien régulier, tous les 2-3 ans. Il dispose d’un atout majeur : c’est en effet la seule structure pour véranda à supporter un profil porteur et de grande dimension.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.