5 avril 2013

Une rénovation thermique réussie à Dunkerque

Actualités Aménagements urbains
Une rénovation thermique réussie à Dunkerque

Le quartier de la Verrerie à Dunkerque s’est offert une nouvelle réhabilitation avec un enjeu, la performance énergétique. Cela a surtout concerné la tour Robelet. Construite en 1951, elle n’avait jusque-là fait l’objet d’aucune évolution thermique.


Une réhabilitation basée sur la performance énergétique

C’est un peu une oubliée de la performance énergétique. Ainsi, la tour Robelet à Dunkerque représente l’exemple même de travaux utiles pour l’habitat. Cette construction d’après-guerre, tout en hauteur, a pour particularité d’avoir fait l’objet, en 1997, d’une première réhabilitation. Seul inconvénient, la question de l’isolation thermique n’avait alors pas été prise en compte. Bilan, la consommation annuelle dépassait les 265 kWh par m², loin des dernières préconisations liées à la RT 2012.

Située dans un secteur classé, cette rénovation s’est cette fois concentrée sur ce point afin d’offrir un nouveau confort à ses occupants. La solution retenue a été un bardage pour une isolation par l’extérieur. En collaboration avec les architectes des Bâtiments de France, c’est même la mise en avant de l’immeuble qui a été choisie pour le distinguer des autres tours présentes dans le quartier.

Ainsi, la tour Robelet s’est dotée d’un parement en briques rouges maçonnées, à la fois esthétique et performant.

Les avantages du parement de briques

Mis en place de façon traditionnelle, ce bardage a permis de créer une double peau de 4 cm d’épaisseur. L’objectif est d’atteindre une baisse de la consommation énergétique de plus de 66 %, à un niveau de 88 kWhep/m²/an. Le bâtiment vise d’ailleurs l’obtention du label BBC Rénovation.

Les performances thermiques de la brique sont depuis longtemps reconnues, permettant de protéger chaque façade de façon efficace, quelles que soient les conditions climatiques. Elle présente également une esthétique très marquée. Enfin, son entretien est lui aussi simplifié, convenant parfaitement à un immeuble collectif.


Thèmes : Aménagements urbains

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin

Modèles de CCTP Travaux neufs et Rénovation - Gros œuvre, clos et couvert

Modèles de CCTP Travaux neufs et Rénovation - Gros œuvre, clos et couvert
Rédigés par une équipe de spécialistes, les modèles de CCTP pré-établis avec bibliothèque de descriptifs vous permettent de disposer d’un outil simple et ergonomique pour rédiger et contrôler rapidement vos CCTP.

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.