13 mai 2011

Une maison à énergie positive alimentant une voiture électrique

Actualités Développement durable Solutions techniques
Une maison à énergie positive alimentant une voiture électrique

Le groupe Maisons France Confort a mis au point le concept MFC 2020, qui traduit une approche globale d’éco-efficacité énergétique autour d’une maison individuelle à énergie positive décarbonée associée à une voiture électrique. À cet effet, il pilote un pool de compétences rassemblant 15 industriels acteurs du bâtiment. Un prototype, devant être livré début 2012, va être construit à Saint-Priest (69).


MFC 2020 : étiquette énergie A++

La maison est à très basse consommation d’énergie, grâce à une conception bioclimatique, une isolation thermique très poussée, une étanchéité à l’air niveau label PassivHauss, etc.

Toutes les fonctions productrices et consommatrices d’énergie comme la lumière, le chauffage, l’eau chaude, la ventilation, l’électroménager, la production d’énergies renouvelables, sont conçues et gérées pour dégager quotidiennement des économies d’énergie substantielles. La maison obtient ainsi une étiquette énergie A++ et n’émet pas de gaz à effet de serre.

Les aspects liés à la santé (acoustique, qualité de l’air, choix de matériaux éco-labellisés) ont également fait l’objet d’une étude d’impact.

MFC 2020 : carburant gratuit

Au cœur du concept MFC 2020, un cerveau « smart grid » et un système domotique assurent la gestion et la distribution d’énergie de manière intelligente. Les économies d’énergie ainsi obtenues et l’apport photovoltaïque vont permettre non seulement de couvrir tous les besoins en énergie de la maison, mais encore de dégager un excédent d’énergie, qui servira à alimenter un véhicule électrique avec une autonomie minimum de 60 km/jour. Or, 26 % des trajets automobiles n’excèdent pas 2 km…

MFC 2020 : véritable vitrine des technologies de pointe

Cette maison est l’occasion pour les différents partenaires d’expérimenter leurs dernières innovations, comme par exemple des matériaux à changement de phase (MCP). Quand la température extérieure excède leur température de fusion, ces matériaux fondent et absorbent les calories ambiantes, ce qui protège des fortes chaleurs estivales. Inversement, quand la température ambiante refroidit, les MCP se solidifient et restituent alors la chaleur emmagasinée.

Autre exemple, le TZEN 4000 est un équipement assurant à la fois le chauffage, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire et le refroidissement.

Pascale Maes


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.