30 octobre 2012

Un système innovant : la chaudière à micro-cogénération

Actualités Développement durable Solutions techniques
Un système innovant : la chaudière à micro-cogénération

La chaudière à micro-cogénération arrive doucement sur le marché des énergies. Ainsi, les premiers équipements datent de 2010. Leur particularité est de permettre non seulement la production de chauffage et d’eau chaude, mais également d’électricité. Leur fonctionnement est d’une grande simplicité, tout en proposant différentes solutions d’alimentation.


Le principe de la micro-cogénération

L’innovation en matière de solutions énergétiques se poursuit depuis déjà plusieurs années. La technologie est d’ailleurs aujourd’hui à des équipements multipliant les compétences. C’est le cas de l’une des dernières innovations : la micro-cogénération. Ce procédé permet, en un seul appareil, la production d’eau chaude, de chauffage et d’électricité.

Bénéficiant d’un haut rendement, de l’ordre de 107 %, ce système novateur, apparu depuis seulement 2010, propose ainsi une triple compétence qui le place au-dessus des chaudières à condensation. Son énergie de fonctionnement peut être variée suivant l’équipement choisi, proposant majoritairement une installation alimentée au bois ou au gaz naturel.

La pose est également simplifiée, s’adaptant à des installations existantes. La seule contrainte vient alors de la création d’un nouveau raccordement au réseau électrique pour permettre l’auto-consommation de la production.

Les inconvénients de la micro-cogénération

Les appareils de micro-cogénération présentent, dans le même temps, quelques défauts de jeunesse. Le premier n’est autre que le prix, plus élevé que pour une chaudière à condensation. Cependant, leur rendement permet un retour sur investissement rapide, calculé généralement sur 5 ans, grâce aux différentes productions d’énergie.

L’énergie électrique produite peut d’ailleurs être revendue à EDF. En revanche, le tarif de rachat se situe en dessous de celui proposé pour le photovoltaïque.

Cette chaudière de nouvelle génération est donc promue à un bel avenir. Simple à installer, tant en rénovation qu’en construction neuve, elle trouve aujourd’hui progressivement sa place dans les habitats et devrait représenter, dans les prochaines années, une réelle alternative aux équipements existants.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.