2 mai 2011

Sinistre : les fuites des canalisations enterrées

Actualités Pathologie des bâtiments
Sinistre : les fuites des canalisations enterrées

Parmi les sinistres rencontrés dans les habitations, ceux de fuites d’eau provenant des canalisations prennent une place importante. Les dégâts sont souvent conséquents, principalement dus au temps nécessaire pour identifier le sinistre.


Les fuites sur canalisations en cuivre

Aucun habitat ne peut se prévaloir d’être à l’abri d’un quelconque sinistre. Que ce soit à la suite de la construction ou par simple usure, les dégradations sont en effet fréquentes. Le sinistre de fuite d’eau sur les canalisations sanitaires ou de chauffage fait partie de ces constatations. Cela est d’autant plus vrai en présence de tuyaux enterrés ou sous dalle béton, ne permettant pas une détection rapide de fuites sur canalisations.

Ce phénomène est principalement constaté sur les tubes en cuivre, représentant 90 % des sinistres constatés. Il se traduit par des percements liés à la corrosion de ces canalisations en cuivre ou à leur abrasion, qu’ils soient externes ou internes.

Dans le premier cas, l’origine de la fuite est généralement un défaut d’étanchéité au niveau des raccords de gaines ou des arases au sol, conduisant à l’infiltration, notamment, des eaux de lavage des sols chargées en produits agressifs. Dans le cas d’une corrosion interne, les facteurs sont multiples, que ce soit, par exemple, la nature de l’eau, la nature du métal ou une contrainte dans le tube se traduisant par une déformation de celui-ci.

Les solutions pour éviter les fuites sur canalisations

La première prévention contre ces risques de corrosion des canalisations en cuivre doit avoir lieu lors de la construction. Il faut en effet veiller à disposer d’un fourreau continu et surtout étanche. Pour éviter les corrosions externes, ce fourreau doit également dépasser l’arase de sol de trois centimètres minimum dans les pièces humides et d’un centimètre dans les autres lieux.

L’autre solution pour éviter les fuites sur canalisations ou tuyaux de chauffage est de n’utiliser que des tubes affichant la norme NF A 51-120. Ceux-ci sont en effet conçus pour résister aux nombreuses attaques qui pourraient venir fragiliser l’installation.

Ces mesures permettent ainsi de limiter les risques de sinistre par fuite d’eau et de garantir la qualité de l’installation pour de très nombreuses années.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.