1 novembre 2013

RT 2012 : un premier retour des professionnels

Actualités Réglementations techniques
RT 2012 : un premier retour des professionnels

La RT 2012 est désormais appliquée à tous les bâtiments en construction dont le permis de construire a été déposé depuis le 1er janvier 2013. Un récent sondage fait le point sur cette entrée en vigueur et les difficultés rencontrées. Celles-ci apparaissent notamment chez les maîtres d’œuvre qui peinent à répercuter les surcoûts occasionnés.


Une application difficile de la RT 2012 pour la maîtrise d’œuvre

9 mois après son entrée en application, l’heure est au premier bilan pour la RT 2012. Un récent sondage dresse en effet un état des lieux de la nouvelle réglementation thermique, notamment du côté de la maîtrise d’œuvre, avec un premier contraste entre la satisfaction des résultats techniques obtenus et la difficulté d’application.

Ainsi, les architectes et BET sont aujourd’hui 90 % à avoir dû utiliser les principes de la RT 2012 dans les nouvelles constructions. Et le premier ressenti est plutôt partagé. En effet, s’ils sont nombreux à reconnaître ses atouts et à la juger nécessaire, ils sont aussi 63 % à trouver sa mise en application difficile, voire très difficile. Sur le plan technique, c’est notamment l’étanchéité à l’air qui est pointée du doigt, avant même la conception générale de chaque réalisation.

Un effort de formation pour s’informer sur les principes de la RT 2012

Pour maîtriser les différents principes de la RT 2012, de nombreux professionnels ont opté pour la formation. C’est le cas de 47 % des architectes, tandis que les investissements en logiciels spécifiques sont, en revanche, moins conséquents.

Enfin, l’autre enseignement de cette étude concerne les surcoûts engendrés par l’application de cette nouvelle réglementation, estimés à +10 %. Si les entreprises arrivent en majorité à les répercuter sur les travaux, ce n’est pas le cas des architectes, économistes et bureaux d’études où seuls 2/3 d’entre eux parviennent à en transférer la charge sur leurs honoraires. Une situation contribuant donc un peu plus aux difficultés de certains professionnels du secteur.


Thèmes : Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.