3 octobre 2012

RT 2012 : l’association Promotelec fait le point sur l’évolution des solutions en éclairage

Actualités Développement durable Solutions techniques
RT 2012 : l’association Promotelec fait le point sur l’évolution des solutions en éclairage

Comme le montre un récent dossier technique (FP N°59) de l’association Promotelec, l’éclairage fait aujourd’hui partie intégrante des réglementations thermiques, d’autant plus avec la RT 2012 qui entrera en application le 1er Janvier 2013. Il est désormais intégré aux nouvelles solutions d’économie d’énergie et occupe une place primordiale dans la conception des habitats.


Cet article est rédigé avec le concours de l’association Promotelec

Maîtriser sa consommation en éclairage pour un confort accru et respectueux de l’environnement

Les derniers chiffres publiés par l’ADEME montrent toute l’importance de l’éclairage dans l’habitat. Ainsi, chaque logement détient en moyenne 22 lampes pour une dépense énergétique s’élevant à 11 % de la facture totale d’électricité, soit en moyenne 325 à 450 kWh/an/logement.

Représentant une part importante dans la consommation des logements, il a cependant fallu attendre la RT 2000 pour voir la valeur de la dépense en éclairage prise en compte. Aujourd’hui, celle-ci est considérée comme l’un des principaux éléments, au même titre que le chauffage ou la production d’eau chaude. Elle intègre également une nouvelle donnée, celle du Bbio (besoin bioclimatique), qui permet de connaître les besoins de chaque habitat en chauffage, refroidissement et en éclairage.

L’association Promotelec s’est intéressée à cette donnée et aux innovations en électricité permettant de répondre à une baisse de la consommation énergétique, en conformité avec les nouvelles préconisations de la RT 2012.

La RT 2012 et l’éclairage

Les solutions d’éclairages sont aujourd’hui plurielles, avec, pour toutes, la recherche d’une meilleure gestion de la consommation. La première réflexion lors de la construction d’un nouvel habitat concerne l’apport de la lumière naturelle. Cela implique tout à la fois l’orientation du bien immobilier et le dimensionnement des vitrages. Ainsi, la nouvelle réglementation thermique impose aujourd’hui dans l’habitat en construction une surface de baies supérieure ou égale à 1/6ème du bâtiment de la surface habitable du bâtiment.

Les nouveaux modèles de lampes participent aussi à cette baisse de la consommation énergétique. Cela a eu pour effet récent la disparition des lampes à incandescence classique, remplacées par les lampes halogènes, fluocompactes et à LED.

La domotique prend également une place de plus en plus conséquente, associant différentes technologies pour maîtriser les dépenses, notamment avec la mise en place de détecteurs de présence ou de capteurs de luminosité. Ces deux systèmes permettent des économies en éclairage pouvant varier de 10 à 20 %.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.