17 octobre 2012

Résidences intergénérationnelles : les projets se multiplient

Actualités Aménagements urbains
Résidences intergénérationnelles : les projets se multiplient

Faire cohabiter personnes âgées et jeunes est une idée qui fait progressivement son chemin en France. Débuté par la location de chambres chez l’habitant en échange d’une présence, ce sont aujourd’hui des résidences entières qui se développent dans cet esprit.


Le développement des logements intergénérationnels

L’idée n’est pas nouvelle, elle a cependant franchi un nouveau pas ces dernières années. Ainsi, du simple partage d’habitat pour une cohabitation entre jeunes et seniors basée sur l’entraide, les projets de construction se développent aujourd’hui sur cette même idée.

Leur particularité est d’être pensés pour ces différentes populations au travers de logements intergénérationnels qui incluent, notamment, des espaces de rencontres et qui comptent aussi, avant tout, sur la solidarité. En cela, le gardien pourrait très rapidement tenir un rôle d’animateur.

Le concept existe déjà, tendant à se développer ces dernières années, sous le nom de Récipro-Cité®. Ce projet a été imaginé par l’architecte Patrick Rheinert, avec une construction pilote, celle de Tarare, dans le Rhône. L’idée est ainsi de rassembler les populations et de créer une nouvelle synergie.

Des projets différents avec, en commun, la cohabitation

D’autres projets sont également en cours de réalisation, toujours conçus sur ce même principe de lien intergénérationnel. C’est le cas, par exemple, à Avrillé ou à Marseille, dans le 13ème arrondissement. Chaque projet se compose soit d’un bâtiment unique avec un rez-de-chaussée réservé aux personnes âgées et des étages laissés aux plus jeunes, soit d’entités séparées, mais avec des sites communs de type bibliothèque ou jardin.

Même si la structure prévoit des zones d’échange, les habitants auront donc aussi un rôle important à jouer, basé sur le partage et la solidarité.

Des constructions de logements intergénérationnels sans travaux complémentaires

Outre cette volonté de rassembler les générations, ce type de construction ne révèle, en revanche, aucune installation technique particulière. En effet, si certains projets peuvent comprendre des services d’alertes ou d’appel, à l’image de ce qui est aujourd’hui mis en place dans les résidences pour personnes âgées ou les maisons de retraite, la plupart se limitent aux seuls équipements standards offrant aujourd’hui une plus grande autonomie naturelle. C’est le cas de la domotique qui permet notamment l’ouverture des stores ou la mise en route de différents équipements.

Ainsi, si ces constructions font aujourd’hui de plus en plus parler d’elles, c’est avant tout la bonne alliance entre les habitants qui devraient, à terme, faire – ou non – leur succès.


Thèmes : Aménagements urbains

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.