28 avril 2020

Un redémarrage du BTP difficile

Actualités Solutions techniques
Un redémarrage du BTP difficile

Après plus d’un mois d’arrêt, le secteur de la construction s’apprête à repartir. La relance s’annonce toutefois lente et fragile avec des entreprises et des salariés inquiets. Les discussions et le guide de l’OPPBTP pour trouver des conditions de reprise acceptables se révèlent à la fois contraignants et les consignes difficiles à mettre en œuvre. Un véritable défi pour les professionnels…


Du matériel incontournable… et introuvable

La filière du BTP fait décidément beaucoup parler d’elle depuis le début de l’épidémie de COVID-19 et ce n’est certainement pas près de s’arrêter. Avec quasi tous les chantiers stoppés, le secteur tente de trouver des solutions pour sortir du confinement. Cette étape, qui s’annonce déjà difficile dans la vie courante, voit les obstacles se multiplier pour les professionnels.

Le premier et non des moindres concerne le respect des gestes barrières, alors que la promiscuité et le travail en équipe sont la règle pour les métiers du bâtiment. Outre la désinfection des outils, l’obligation des masques FFP2 apparaît pour beaucoup de maîtres d’ouvrage comme un impératif. Une bonne chose si ceux-ci devenaient disponibles, ce qui est loin d’être le cas.

Les grands chantiers, premiers touchés

Cette situation est principalement pénalisante pour les grands chantiers qui, plus que les autres, ont du mal à trouver la bonne stratégie. Multiplicité des entreprises avec des dates de reprise différentes, adaptation des bases de vie et remise à jour de l’ensemble des documents, à commencer par les PPSPS, la reprise prend une tournure administrative à défaut de voir ses effets sur les sites de construction. En attendant et à quelques exceptions près, ces derniers restent sans activité.

Ce sont finalement les artisans qui s’en sortent le mieux et les petits chantiers qui se voient privilégiés. Les petits travaux, notamment chez les particuliers, ont impliqué un réaménagement des équipes avec seulement un voire deux ouvriers par chantier. De quoi rassurer les salariés et faciliter le respect des nouvelles consignes de sécurité.

 


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.