21 février 2012

Récupérer l’énergie des eaux grises

Actualités Développement durable Solutions techniques
Récupérer l’énergie des eaux grises

Les eaux grises sont les eaux usées peu polluées d’origine domestique issues des salles de bain, des cuisines, des appareils de lavage. Elles contiennent une importante quantité d’énergie qui, à défaut d’être récupérée, part dans les réseaux. Les technologies pour récupérer cette chaleur se multiplient et commencent à être de plus en plus souvent installées dans l’hexagone.


Power Pipe pour récupérer l’énergie des eaux grises

Power Pipe, l’une des technologies de récupération de chaleur des eaux grises connue au Canada, commence à se développer en France. Ce procédé vient d’obtenir, par arrêté ministériel, le Titre V Système, en faisant le seul récupérateur de chaleur des eaux grises reconnu et valorisé dans la réglementation thermique française.

Le principe, simple et peu coûteux, consiste à insérer directement dans la continuité de la canalisation des eaux grises un échangeur de chaleur afin de transférer les calories de ces eaux à l’eau froide en amont du chauffe-eau et du mitigeur de la douche. Ce système est conçu pour réduire la production d’eau chaude dans tous types de bâtiments.

Entre prix et performance

Selon Olivier Sidler, gérant de la Société Enertech, « Ce procédé est intéressant bien qu’il soit encore difficile d’en mesurer le gain et le rendement. Ce n’est pas très cher, mais il n’est pas très performant. Son efficacité ne dépasse pas 30 à 40 %. De plus, il comporte quelques petites difficultés notamment dans sa mise en œuvre, car il faut nécessairement un étage inférieur au bac à douche et ne fonctionne que sur des systèmes ouverts. » Impossible donc d’utiliser l’eau du bain et de la vaisselle.

Et ce professionnel reconnu de poursuivre « En revanche, en matière de récupération des eaux grises, le procédé allemand Forstner fonctionne avec un ballon pour récupérer l’eau chaude, mais c’est plus cher ».

Qualité de l’eau

Très engagé depuis 30 ans dans le monde de l’énergie, Enerthec, en collaboration avec le Centre Énergétique de l’École des Mines de Paris, vient de mettre en œuvre, dans un hôtel lyonnais de 140 chambres, un procédé qui permet de récupérer l’eau chaude dans un ballon pour la rediriger vers une pompe à chaleur chargée de produire de l’eau chaude sanitaire. Ici le COP de 6.5 montre une réelle performance.
Sous brevet, ce prototype ne devrait pas tarder à faire son entrée sur le marché.

Johana Trossat


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.