9 avril 2012

Pourquoi préserver des zones humides en milieu urbanisé ?

Actualités Aménagements urbains Développement durable
Pourquoi préserver des zones humides en milieu urbanisé ?

Lors de la journée mondiale des zones humides, le 2 février 2012, le Grand prix « Zones humides en milieu urbanisé » a été décerné à la ville de Saint-Jacques de la Lande (Ille-et-Vilaine) pour l’aménagement d’un parc urbain de 14 ha dédié à la protection des milieux naturels existants et abritant de nouvelles zones humides artificielles. Un prix « Biodiversité en milieu urbanisé » a également été attribué à la commune de Condette (Pas-de-Calais) pour la restauration et la préservation du marais de la ville.


1er Grand prix « Zones humides en milieu urbanisé »

L’urbanisation consomme environ 60 000 ha par an en France et constitue une cause majeure de régression des zones humides. Le Ministère du Développement durable, l’association des maires de France et les agences de l’eau ont lancé, en juillet 2011, le 1er Grand prix « Zones humides en milieu urbanisé ».

Le but est de valoriser des opérations exemplaires de prise en compte des zones humides  dans des opérations urbaines ou d’aménagement, et dans des démarches et documents de planification (PLU, SCOT ). Cette action s’inscrit à la fois dans le « Plan national d’actions en faveur des zones humides », lancé en février 2010 par le Ministère, et dans le plan « Restaurer et valoriser la nature en ville » issu du Grenelle de l’environnement.

Huit collectivités ont été retenues comme lauréates.*

Zones humides : fonctions hydrologique, biologique et climatique

Les zones humides (pour en savoir plus sur ces zones paysagères, consultez notre publication sur les zones humides d’importance internationale) absorbent momentanément l’excès d’eau de pluie pour le restituer progressivement, lors des périodes de sécheresse, dans le milieu naturel. Elles diminuent ainsi l’intensité des crues et soutiennent les débits des cours d’eau en période d’étiage (basses eaux).

Les zones humides constituent un réservoir de diversité biologique (biodiversité) offrant aux espèces animales et végétales les éléments essentiels à la vie des organismes : l’alimentation, un lieu de reproduction, l’abri, le refuge et le repos. Elles participent aussi à la régulation des microclimats locaux par leur capacité d’évaporation d’eau.

Zones humides : de nombreux services

Les zones humides participent à la production deau potable nécessaire à la consommation humaine et aux activités agricoles et industrielles. Elles contribuent à la prévention des risques naturels en limitant l’intensité des inondations, tout comme celle des périodes de sécheresse. Elles favorisent la production agricole (herbage, pâturage, élevage, rizières, cressonnières, exploitation forestière, roseaux…), piscicole (pêches, piscicultures) et conchylicole (moules, huîtres…).

En outre, les zones humides font partie du patrimoine paysager et culturel d’une région et contribuent à son image de marque. Elles sont aussi le support d’activités touristiques ou récréatives et permettent de faire prendre conscience de la diversité, de la dynamique et du fonctionnement des écosystèmes.

Pascale Maes

*Outre Saint-Jacques de la Lande et Condette, les autres communes lauréates sont :

  • La Communauté de communes Loches Développement (Indre-et-Loire) pour son plan de gestion de l’espace naturel sensible des prairies humides du Roy.
  • Mesnil-le-Roi (Yvelines) pour ses opérations de nettoyage et de sensibilisation autour de la réserve naturelle des Prés du Marais.
  • Rochefort (Charente-Maritime) pour son opération de restauration des marais périurbains de la commune.
  • La Communauté d’agglomération de Saint-Omer (Pas de Calais) pour sa démarche de préservation du Marais Audomarois.
  • Mazères (Ariège) pour l’aménagement de la base de loisirs nature  »Le Domaine des Oiseaux ».
  • La Communauté d’agglomération des lacs de l’Essonne pour la restauration des lacs de Grigny et de Viry-Châtillon, sur des anciennes carrières de sable.

Thèmes : Aménagements urbains | Développement durable

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.