6 novembre 2012

Mur chauffant : un fonctionnement proche du plancher chauffant

Actualités Solutions techniques
Mur chauffant : un fonctionnement proche du plancher chauffant

Le mur chauffant, s’il s’est développé dans de nombreux pays, reste en France très confidentiel. Il présente cependant de nombreux avantages, tout en se révélant être une alternance aux planchers chauffants, limités dans les opérations de pose et les hauteurs sous plafond. Ainsi, ce nouveau procédé peut également être installé en rénovation.


Le mur chauffant pour les constructions neuves et les rénovations

Le radiateur traditionnel est de moins en moins apprécié dans l’habitat, délaissé au profit de solutions plus performantes, mais également invisibles. Le chauffage mural en fait partie, à adapter sur toute installation de chauffe à circuit d’eau chaude.

Celui-ci se compose de tubes de cuivres fixés directement sur le mur, en serpentins, et à recouvrir d’un enduit ou d’une plaque de plâtre. Cette solution de chauffage fonctionne à basse température. Elle peut être reliée à une chaudière gaz, mais également à une pompe à chaleur, à une installation en géothermie ou encore à des panneaux solaires.

Facile à poser, le mur chauffant permet de bénéficier d’un excellent confort de chauffe dans le logement, offrant une importante inertie. En rénovation, il offre également une isolation thermique renforcée avec sa chauffe et le doublage supplémentaire mis en place.

Des inconvénients peu nombreux

Comme la majorité de ces nouvelles installations de chauffage, le mur chauffant présente quelques inconvénients. Le premier n’est autre qu’une diminution de la surface habitable, notamment dans les cas de rénovation.

Son coût est également plus élevé, avec une mise en place sur des surfaces importantes. Ainsi, pour une pièce de 40 m², la surface de mur chauffant est estimée à 20 m². Si son inertie est quasi parfaite, son temps de chauffe est, en revanche, plus long, nécessitant de chauffer l’ensemble de la surface de recouvrement avant de bénéficier de son rayonnement.

Deux précautions doivent enfin être prises. Il est notamment conseillé d’éviter de positionner devant des meubles imposants qui bloqueraient le rayonnement. De même, toute décoration est à poser avec précaution afin d’éviter de percer les tubes.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.