6 juin 2011

Maison bois, une excellente résistance au risque sismique

Actualités Pathologie des bâtiments Solutions techniques
Maison bois, une excellente résistance au risque sismique

La publication de la nouvelle carte sismique en France oblige à une révision des méthodes de construction dans certaines régions désormais à risque. Les préconisations diffusées dans ces zones s’appliquent à tous les nouveaux logements avec un bon élève en la matière : la construction bois.


La résistance en cas de séisme sur maison bois : une question de plus en plus fréquente

Entre le tremblement de terre au Japon et la publication de la nouvelle carte des zones sismiques en France, le début de l’année 2011 a été fortement marqué par les mouvements réels ou prévisibles de notre planète.

Cette dernière donnée ouvre d’ailleurs la réflexion sur les solutions de prévention et de sécurité des habitants sur le territoire. Le premier domaine concerné n’est autre que le bâtiment, avec la nécessité de revoir les systèmes de construction dans les nouvelles zones sismiques définies.

En effet, le risque majeur de tout tremblement de terre se situe au niveau des habitats et de leur mise en œuvre. Cela concerne également la maison bois. Le développement de ce mode de construction a ainsi amené de nombreux professionnels et particuliers à s’interroger sur la solidité des structures en bois en cas de séisme.

Séisme et maison bois : deux notions parfaitement compatibles

Contrairement aux idées reçues faisant du bois un matériau fragile en tous points, celui-ci s’avère bien plus performant qu’il n’y paraît. La résistance au séisme d’une maison bois est là pour le démontrer.

En effet, la maison bois présente l’atout de sa flexibilité. Celle-ci lui permet de suivre les mouvements du terrain en absorbant chaque secousse, sans dégât important ou écroulement. Cette action n’est d’ailleurs en rien obstruée par les divers connecteurs installés lors de la construction de chaque maison, ceux-ci conservant cette même particularité de mouvement.

Pour répondre aux exigences légales des constructions dans les zones sismiques, les contreventements sont cependant bien souvent renforcés pour assurer une certaine rigidité de la structure complète, tout en conservant son pouvoir d’absorption des secousses.

Parmi les témoins de cette solidité du bois, il est à noter les nombreux temples du Japon aujourd’hui toujours debout ou, plus près de chez nous, les constructions bois des maisons en Alsace, érigées dans ce matériau afin justement de s’adapter au risque sismique de la zone.


Thèmes : Pathologie des bâtiments | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.