31 mai 2013

Les vitrages autonettoyants, réellement performants ?

Actualités Solutions techniques
Les vitrages autonettoyants, réellement performants ?

Le nettoyage des vitres représente bien souvent une corvée pour les particuliers et un coût conséquent pour les professionnels. Depuis quelques années, un nouveau type de produit se développe pour y remédier : le vitrage autonettoyant.


Le principe des vitres autonettoyantes

Appartenant aux nouvelles solutions de vitrage, la pose de vitres autonettoyantes tend doucement à se développer, tant chez les professionnels que les particuliers. Ce produit utilise deux techniques : la photocatalyse et l’hydrophilie.

Tandis que dans le premier cas, le résultat est obtenu par l’action des ultra-violets du soleil sur le verre, provoquant l’oxydation des matières organiques qui s’y sont déposées, la deuxième technique se sert du glissement de l’eau sur la fenêtre pour éliminer les saletés s’y trouvant. Toute l’eau s’écoulant, aucune trace n’apparaît alors sur la surface.

Leur efficacité est donc bien réelle, mais implique toutefois certaines précautions d’emploi. En effet, les deux systèmes imposent, pour un fonctionnement optimal, d’être régulièrement soumis aux intempéries. Ainsi, les menuiseries situées à l’ouest sont particulièrement indiquées. À défaut, il pourra être nécessaire de projeter de l’eau sur les vitres pour retrouver leur propreté.

Des contraintes pour les vitrages autonettoyants à connaître

Pour être performants, ces vitrages doivent donc disposer d’une bonne orientation mêlant soleil et pluie. En outre, le surcoût par rapport aux vitres traditionnelles reste important. Ils sont alors souvent utilisés pour des espaces difficilement accessibles ou de grandes surfaces vitrées.

Autre point à connaître: le remplacement des vitrages par des matériaux autonettoyants peut également imposer de changer la menuiserie. Certains profilés ne sont en effet pas adaptés, notamment ceux contenant des éléments en silicone.

Le choix d’un vitrage autonettoyant doit donc prendre en compte différents points pour se révéler efficace, que ce soit sur un bâti professionnel ou une maison individuelle.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.