18 avril 2012

Les premières règles professionnelles pour les constructions en paille

Actualités Réglementations techniques
Les premières règles professionnelles pour les constructions en paille

L’Agence Qualité Construction (AQC) a validé, en janvier 2012, les règles professionnelles de construction en paille (règles CP 2012) établies par le Réseau français de la construction en paille. Cette validation est assortie d’une obligation de formation ou d’un VAE pour les « compaillons », ainsi qu’un suivi du retour d’expérience sur deux ans.


Bottes de paille : une fabrication et une mise en œuvre encadrées

Les règles professionnelles de construction en paille, validées par la commission Prévention produits de l’AQC, concernent les conditions d’utilisation de cet éco-matériau. Les bottes de paille sont le plus souvent utilisées en remplissage de murs à ossature bois et parfois de toitures.

Les règles professionnelles encadrent la continuité de l’isolation pour éviter les ponts thermiques, les précautions à prendre concernant le risque d’humidité et de condensation, mais aussi concernant les liaisons avec le sol, la couverture et les menuiseries, l’application des enduits extérieurs et intérieurs, etc.

Elles caractérisent également la fabrication des bottes de paille. Origine (paille de blé issue de la production agricole), dimensionnement, orientation des fibres, teneur en humidité, masse volumique (entre 80 et 120 kg/m3) sont ainsi désormais définis.

Le cahier des charges validé par l’Agence Qualité Construction

Le Réseau français de la construction en paille a pour but de promouvoir et de développer en France la construction en paille. Pour concevoir ces règles professionnelles, il a formé un comité de rédaction composé essentiellement d’architectes, d’ingénieurs et de professionnels.

Le respect de ces règles permet d’assurer plus facilement les ouvrages construits en paille, ce d’autant plus que la validation de l’AQC est associée à une exigence de formation ou de VAE (Validation des acquis de l’expérience) pour les « compaillons ». Ces règles professionnelles pourront cependant être révisées après les premiers retours d’expérience, dont le suivi est également une obligation.

Les atouts de la construction en paille

La paille tige est un sous-produit de l’agriculture peu valorisable et de médiocre qualité alimentaire pour les ruminants. En revanche, utilisée en construction, elle présente de nombreux intérêts, notamment une isolation thermique et acoustique grâce à la forte épaisseur des bottes, une perméabilité à la vapeur d’eau lui permettant de réguler naturellement l’humidité de l’air ambiant, une stabilité au feu supérieure à 90 minutes, une mise en œuvre aisée nécessitant peu d’outillage.

En outre, la paille est un matériau économique, résistant aux rongeurs et aux insectes (cellulose très indigeste), récolté généralement à proximité du chantier et ne nécessitant aucune transformation, d’où une faible énergie grise.

Pascale Maes


Thèmes : Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.