15 mai 2012

Les plinthes thermiques, solutions de chauffage d’avenir ?

Actualités Solutions techniques
Les plinthes thermiques, solutions de chauffage d’avenir ?

Les solutions de chauffage sont aujourd’hui de plus en plus diverses, recherchant bien souvent à la fois la discrétion et l’efficacité, sans oublier les économies d’énergies. Parmi les nouvelles solutions disponibles figurent les plinthes thermiques. Celles-ci agissent par rayonnement, en chauffant les murs qui diffusent alors la chaleur à l’ensemble de la pièce.


La discrétion du chauffage avec les plinthes thermiques

Ce n’est pas nouveau, que ce soit en rénovation ou lors d’une construction neuve, le choix du chauffage représente toujours un véritable casse-tête, impliquant un investissement lourd avec, dans le même temps, la recherche de la plus faible consommation énergétique. Le chauffage plinthe fait partie des nouvelles solutions proposées. Cet équipement, lorsqu’il est choisi, a en premier lieu un avantage esthétique, permettant de se faire discret dans la pièce où il est installé, tout en restant simple à mettre en place.

Le principe de fonctionnement de la plinthe thermique est basé sur la diffusion de la chaleur ainsi produite aux murs avant d’agir par rayonnement sur l’ensemble de la pièce. Ce système fonctionne selon deux principes au choix : l’électricité ou l’eau chaude avec une chaudière.

Avantages et inconvénients de la plinthe chauffante

Le premier avantage de ce type d’équipement est avant tout sa discrétion. Très peu visible, elle utilise dans le même temps la surface des murs pour créer un effet de chaleur douce dans l’ensemble de la pièce ainsi équipée. Annoncée comme très performante, cette plinthe est également très simple à poser, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un équipement électrique, avec un raccordement simplifié.

De nombreux fabricants proposent aujourd’hui ce nouvel équipement, notamment Ecomatic et Atlantic. Si son efficacité s’avère réelle, il est en revanche souvent mis en avant la lenteur de chauffe pour atteindre la température souhaitée après arrêt du système, celui-ci impliquant d’abord la chauffe des murs. Son autre inconvénient est son coût, beaucoup plus élevé aujourd’hui qu’un équipement traditionnel avec des radiateurs.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.