7 avril 2011

Les fondations, sources fréquentes de dommage aux ouvrages

Actualités Pathologie des bâtiments
Les fondations, sources fréquentes de dommage aux ouvrages

Les fondations constituent l’un des éléments essentiels de toute construction. Elles sont également l’une des sources connues de sinistre avec des conséquences souvent très importantes sur la construction.


L’origine des sinistres dus aux fondations

S’il est une base essentielle à toute construction, il s’agit bien des fondations. Celles-ci en sont pourtant également le talon d’Achille. Les sinistres ayant pour origine les fondations sont en effet nombreux, quel que soit le type choisi. C’est alors bien souvent toute la stabilité de la construction qui est remise en question, avec des réparations généralement coûteuses.

Les raisons de ces instabilités sont fréquemment liées aux fondations sélectionnées. Si celles-ci sont multiples, elles doivent donc être choisies avec attention, suivant les ouvrages devant reposer dessus. Le poids d’un bâtiment d’habitation ou industriel n’est pas le même et varie fortement avec le nombre d’étages à construire. La nature du sol joue également un rôle essentiel et ne peut être déterminée qu’avec la réalisation d’une étude de sol.

L’étude de sol, élément premier de toute réalisation de fondations

Les sols sont en effet multiples avec, pour chacun, une stabilité différente. Un sol calcaire, argileux, la présence d’eau sont ainsi autant d’éléments à prendre en considération dans le choix des fondations. Le seul moyen d’en connaître la nature exacte est de s’adresser à une société spécialisée dans la réalisation d’études de sol.

Les résultats permettent de déterminer avec efficacité les fondations à mettre en place en tenant compte de tous les éléments associés, que ce soit le bâti ou le lieu de construction, en ville ou en zone rurale.

Ces études préliminaires sont le moyen de s’assurer de la stabilité de la construction et d’éviter ainsi les dommages pouvant apparaître une fois la structure achevée.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.