21 janvier 2013

Le traitement du bois par oléothermie, pour conserver son état 100 % naturel

Actualités Développement durable Solutions techniques
Le traitement du bois par oléothermie, pour conserver son état 100 % naturel

Le bois a progressivement perdu une partie de ses qualités environnementales. La faute à l’utilisation de différents produits chimiques pour le protéger contre les effets du temps. Une solution 100 % naturelle tend aujourd’hui à se développer : le traitement du bois par oléothermie.


La protection du bois par oléothermie

Le bois est aujourd’hui un matériau de construction incontournable. Il est présent sous différentes formes que ce soit sur la structure de l’habitat ou dans l’environnement alentour. La particularité est, dans le même temps, l’application systématique d’une couche de protection pour assurer sa longévité face aux effets du climat. Réalisée en produits de synthèse, ceux-ci ont cependant l’inconvénient d’être toxiques jusque dans le recyclage de ces bois de construction.

Afin de redonner à ce matériau son caractère naturel, un nouveau procédé de traitement du bois 100 % français a été développé depuis quelques années, celui par oléothermie. Il permet au bois d’être recyclé sans difficulté, lui conservant, dans le même temps, son état naturel.

Les différentes étapes de l’oléothermie

Cette méthode est à base d’huiles végétales et se décompose en trois phases. La première d’entre elles est la phase de chauffe. Celle-ci consiste à plonger le bois dans un bain d’huile à une température d’environ 120°C. Cela permet de vaporiser la vapeur d’eau qui détend les fibres intérieures du bois.

La deuxième étape concerne le refroidissement du matériau en le mettant dans un bain d’huile, de type huile de lin, à froid. Cela a pour effet de condenser la vapeur d’eau, permettant à l’huile de pénétrer au cœur du bois.

Enfin, la dernière étape est celle du séchage. Celui-ci se fait de façon naturelle, à l’air libre, permettant d’achever la phase d’imprégnation.

Les qualités du traitement par oléothermie

Les effets positifs sur le bois de ce traitement se révèlent multiples. Le premier d’entre eux est de rendre le bois parfaitement hydrophobe. Sa résistance aux conditions climatiques est alors accrue. Les fissurations sont également beaucoup plus rares. Sur les billons ronds, elles sont même inexistantes, éliminant les traditionnelles fentes.

Dans le même temps, ce traitement n’est en rien un obstacle pour donner à son habitat l’apparence souhaitez. Ainsi, il autorise les peintures, vernis et lasures.

Quasiment tous les bois peuvent subir ce traitement. Ils sont par la suite utilisés pour la réalisation de bardages , claustras, pour les lames persiennes ou encore les terrasses et bords de piscine.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin

Modèles de CCTP Travaux neufs et Rénovation - Aménagements intérieurs et finitions

Modèles de CCTP Travaux neufs et Rénovation - Aménagements intérieurs et finitions
Rédigés par une équipe de spécialistes, les modèles de CCTP pré-établis avec bibliothèque de descriptifs vous permettent de disposer d’un outil simple et ergonomique pour rédiger et contrôler rapidement vos CCTP.

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.