14 mars 2013

Le retour de la brique dans les constructions

Actualités Solutions techniques
Le retour de la brique dans les constructions

Devancée par le parpaing, la brique a progressivement perdu de son intérêt en tant que solution de construction. Elle tend pourtant à revenir dans les méthodes constructives, en proposant notamment des performances d’isolation thermique de premier plan. Aujourd’hui, plusieurs types de briques sont disponibles, à pouvoir utiliser dans toutes les régions de France.


La brique creuse, classique ou monomur

Ils sont rares les matériaux bénéficiant d’une histoire aussi lointaine. Ainsi, la brique de terre cuite est apparue quelque 5 000 ans avant Jésus-Christ. Principalement utilisée près des zones d’extraction, notamment à Toulouse, dans le Sud-Ouest et le Nord-Pas-de-Calais, elle a toutefois fortement perdu de son attrait depuis les années 1950. Recherche d’un coût de construction moindre et d’une plus grande vitesse de pose, c’est alors bien souvent le béton et le parpaing qui lui ont été préférés.

Depuis quelque temps, son retour se fait progressivement sur de nombreux chantiers et cette fois sur l’ensemble du territoire. Son atout vient notamment des nouvelles générations de briques de construction creuses alvéolées désormais disponibles, plus connues sous le nom de monomur. Proposées en différentes épaisseurs, leurs performances thermiques évitent la pose d’une isolation supplémentaire.

La brique pleine est elle aussi très présente dans les constructions, pouvant être utilisée en parement. Son premier attrait se trouve dans ses teintes très variées, offrant alors une architecture différente.

Une solution constructive qui demande certaines connaissances

La brique en terre cuite, matériau entièrement naturel, se révèle également très résistante au feu. Cela en fait un produit sûr pour toutes les réalisations, garantissant la solidité de chaque construction.

En échange, la pose de briques nécessite une technique particulière que tous les maçons ne maîtrisent pas à ce jour. Aussi, faire ce choix signifie d’abord de trouver le professionnel apte à réaliser les travaux. Son coût de pose et d’achat reste également plus élevé que les autres matériaux, même si sa performance permet de limiter l’emploi d’un isolant.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.