13 juillet 2012

Le premier smart building français livré à ses copropriétaires

Actualités Aménagements urbains Solutions techniques

La construction du premier smart building français a été achevée en avril 2012. Chaque logement de cet immeuble intelligent est commandé par chaque résident via une tablette ou un smartphone. Une technologie qui amène la domotique dans une nouvelle ère, en y associant Internet.


Un immeuble neuf, bijou de technologie

Le nom commençait à circuler dans tous les milieux de la construction. Bouygues Telecom, associé à Hager, spécialiste des installations de domotique, a donné vie au premier smart building français. Celui-ci est implanté à Aubervilliers et compte 50 logements. Livré le 4 avril 2012, il permet de commander chaque logement en simplement quelques mouvements de doigts, que ce soit sur une tablette numérique ou sur son Smartphone.

Cette astuce de fonctionnement prend pour source le logiciel Domovea, développé par Hager. Celui-ci permet, par exemple, d’alimenter ou non en électricité les différents équipements. Cela concerne aussi le fonctionnement du chauffage, de l’éclairage, et pourquoi pas, dans quelque temps, des volets roulants. Toute cette installation, qui représente un investissement supplémentaire de 750 € par logement, a été financée par les deux sociétés.

Elle comprend également l’affichage d’un tableau de bord sur l’évolution de la consommation, que ce soit en énergie, avec l’eau et l’électricité, ou celle du CO² pour tout le bâtiment.

Un système adapté à la nouvelle réglementation thermique

Ce procédé est une solution parfaite pour contrôler facilement sa consommation et aboutir à une baisse de 10 % de la dépense énergétique, comme préconisé dans la nouvelle RT 2012 qui entrera définitivement en vigueur au 1er janvier 2013. Celle-ci prévoit également ce même tableau de bord, déjà intégré à ces logements.

L’installation répond enfin à un nouveau décret paru en avril 2012 et obligeant à la mise en place d’un tableau de communication rassemblant les connexions Internet du logement, à savoir la télévision, le téléphone et les ordinateurs.

Cette technologie expérimentale laisse donc envisager ce qui pourrait être le futur des prochains logements collectifs. Une application plus spécifique pourrait également voir le jour, notamment pour les maisons de retraite, afin de simplifier chaque geste du quotidien.


Thèmes : Aménagements urbains | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert
Rédigés par une équipe de spécialistes, les modèles de CCTP pré-établis avec bibliothèque de descriptifs vous permettent de disposer d’un outil simple et ergonomique pour rédiger et contrôler rapidement vos CCTP.

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.