7 février 2014

Le polyuréthane, solution d’isolation pour les murs et le sol

Actualités Solutions techniques
Le polyuréthane, solution d’isolation pour les murs et le sol

Obtenu par le recyclage des bouteilles en plastique et lui-même recyclable en fin de vie, le polyuréthane s’installe dans l’habitat, en solution d’isolation performante. Sa forme projetée permet sa mise en œuvre sur les murs comme au sol.


Une isolation par polymérisation

Si les éléments naturels d’isolation sont fréquemment mis en avant, par exemple avec la ouate de cellulose, le chanvre ou le liège, d’autres produits arrivent aujourd’hui sur le marché. L’un d’eux apparaît depuis peu dans l’habitat avec des performances remarquées : le polyuréthane. Utilisé sous cette forme en France depuis à peine 10 ans, il dispose des certifications et avis technique attestant de ses qualités.

Cette matière obtenue par le recyclage des bouteilles plastique est employée tant pour l’isolation des murs que des sols. Ainsi, le polyuréthane est projeté sur la surface à isoler à l’état liquide et à une température de 50°C. En se polymérisant, il forme une mousse compacte venant adhérer sur le support de mise en œuvre, que ce soit le bois, la pierre, la brique ou le béton. En revanche, ce matériau ne peut être utilisé sur les surfaces humides ou instables, de type sable ou gravier.

Une solution isolante et nivelante

La mousse de polyuréthane obtenue après projection vient se positionner entre le support et le revêtement intérieur pour le mur, ou la chape ou dalle flottante pour les sols, supprimant les ponts thermiques et assurant une excellente étanchéité à l’air. Elle est également adaptée à la mise en œuvre d’une chape liquide et à la pose d’un plancher chauffant.

Sa particularité, pour une utilisation au sol, est de participer aussi au rattrapage des niveaux, limitant d’autant les épaisseurs de réservation.

Cette solution se révèle enfin plus rapide à mettre en œuvre qu’une isolation classique. Reste son coût : s’il est moins élevé pour le sol, il représente encore, en revanche, un surcoût de 25 % pour les murs.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.