24 février 2012

Le miscanthus dans le bâtiment, une plante aux propriétés multiples

Actualités Développement durable Solutions techniques
Le miscanthus dans le bâtiment, une plante aux propriétés multiples

Cela fait plusieurs années que le miscanthus est étudié sous toutes ses formes. Plante intéressante à plus d’un titre, elle arrive aujourd’hui dans le bâtiment, apportant ses qualités dans de nombreux domaines, notamment le chauffage et la construction à proprement parler.


Une plante en cours de découverte en France

Son nom apparaît de plus en plus dans les méthodes de construction écologiques. Le miscanthus fait ainsi aujourd’hui parler de lui. Ses qualités sont en effet multiples dans de nombreux secteurs, notamment pour la fabrication de biocarburants, mais pas seulement. En effet, son nom est désormais évoqué dans les éléments de construction.

Ainsi, le miscanthus a deux utilisations principales, d’une part pour le chauffage et d’autre part pour la réalisation d’habitats. Les premières maisons témoins ont d’ailleurs été construites, offrant une structure à la fois solide et très esthétique.

Le ciment, premier concerné par l’emploi du miscanthus en construction

La première utilisation du miscanthus dans la construction se situe au niveau de la production même de béton. En effet, la plante est utilisée pour la réalisation de bétons légers, mais aussi d’enduits et de chapes, entrant dans le processus de construction de maisons vertes. Son principal atout est notamment de permettre aux murs ainsi construits de mieux respirer. Son pouvoir isolant est également important, que ce soit pour préserver, suivant les saisons, la chaleur ou la fraîcheur de chaque construction.

Le miscanthus est enfin employé dans les solutions de chauffage en raison de son fort pouvoir calorifique. Il est ainsi présent en remplacement du bois dans les installations privées, que ce soit au niveau des poêles ou chaudières. Il peut également se présenter sous forme de granulés pour alimenter les nouvelles solutions d’appareils de chauffage, désormais sur le marché.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.