4 septembre 2012

Le collecteur de pluie, nouvel indispensable de l’habitat

Actualités Développement durable
Le collecteur de pluie, nouvel indispensable de l’habitat

Les temps passent et les anciens réflexes reviennent doucement. Dans le bâtiment, cela se traduit bien par un retour aux modes de construction anciens, mais pas seulement. La récupération d’eau est également de plus en plus présente dans les habitats, pour l’entretien du jardin notamment.


Les avantages de la réserve d’eau de pluie

La recherche d’économie et le geste environnemental sont de plus en plus liés dans les démarches des particuliers, mais aussi des professionnels. Le bâtiment est en cela en première ligne avec désormais un système qui se développe de plus en plus : le collecteur d’eau (pour en savoir plus sur les solutions de réserve d’eau, consultez notre publication sur la récupération de l’eau de pluie). Loin des bacs de fortune des anciens temps, les équipements prennent aujourd’hui différentes formes et les usages pour l’eau de pluie se sont vus réglementés.

L’eau ainsi récupérée peut être utilisée pour l’arrosage du jardin et, par extension, le lavage des véhicules et le nettoyage des extérieurs, celle-ci peut aussi faire son entrée dans les habitats. Interdite pour l’alimentation en eau des lave-vaisselle et des salles de bain, notamment avec le raccord à la douche, elle peut en revanche être utilisée directement pour les chasses d’eau et le nettoyage des sols, et être traitée pour un emploi avec le lave-linge.

Cette réserve d’eau peut être positionnée à divers endroits et prendre plusieurs formes.

Le collecteur d’eau sous ses différentes formes

Depuis quelques années, les récupérateurs d’eau accolés aux descentes de gouttières sont devenus de plus en plus nombreux, équipant très fréquemment les habitats. D’une réserve moyenne, ils permettent généralement uniquement d’arroser le jardin et peuvent être dotés d’une petite pompe pour une utilisation simplifiée.

Outre ces systèmes domestiques, d’autres solutions ont également vu le jour avec des réserves proposées bien plus conséquentes. Ces installations sont d’ailleurs aujourd’hui prévues dès la construction des maisons. C’est notamment le cas avec l’enterrement des collecteurs d’eau de pluie se présentant sous forme de cuves. Celles-ci peuvent être réalisées en béton ou en plastique polyéthylène. D’autres systèmes sont proposés, sous forme de réserves externes souples aux contenances diverses.

Toutes ont dans tous les cas la même utilité, celle de permettre d’importantes économies d’eau dans l’habitat.


Thèmes : Développement durable

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.