10 février 2012

Le chauffage gaz, un équipement performant

Actualités Solutions techniques
Le chauffage gaz, un équipement performant

Le gaz, bien qu’énergie fossile, reste aujourd’hui encore un équipement essentiel dans tous les foyers. Au-delà de son utilisation dans les cuisines, c’est surtout en matière de chauffage et de production d’eau chaude qu’il est le plus utilisé, avec la mise en place de chaudières aujourd’hui très performantes. Elles permettent à la fois un gain financier du fait d’une consommation moindre et sont respectueuses de l’environnement avec des rejets beaucoup moins importants.


Des appareils de chauffage au gaz performants

Il est bien loin le temps où l’électricité était envisagée pour toute nouvelle habitation, sans prendre le temps de regarder les autres équipements proposés. Aujourd’hui, outre les solutions vertes, que ce soit avec l’énergie solaire ou la mise en place de pompes à chaleur, il est un autre système de chauffage qui revient de plus en plus souvent dans les projets de construction, notamment en ville : le chauffage au gaz.

Il est en effet bien loin le temps des appareils encombrants, nécessitant de nombreuses évacuations d’air par sécurité. Aujourd’hui, le chauffage au gaz prend bien souvent la forme d’une chaudière murale tenant dans un espace réduit. Elle s’adapte aux installations à circulation d’eau chaude, évitant ainsi de revoir tout l’équipement dans le cas d’une rénovation. Elles supportent également, pour certains modèles, le chauffage par le sol.

C’est ainsi une réelle révolution qu’ont connu en quelques années ces appareils, permettant une utilisation en chauffage basse température ou avec des équipements plus perfectionnés pour faire baisser la facture énergétique. Un autre modèle est également de plus en plus prisé : la chaudière à condensation.

La chaudière gaz à condensation, modèle de chauffe

Le principe de la chaudière à condensation est d’utiliser les calories produites lors de la combustion du gaz pour préchauffer les circuits. Elle implique alors la mise en place d’une ventouse. Celle-ci correspond à un double conduit permettant à la fois de rejeter les fumées, mais également d’aspirer l’air nécessaire à son fonctionnement. Associée à une sonde extérieure, l’économie réalisée par rapport à une chaudière traditionnelle est bien souvent de 30 %, avec un rendement de 115 %. Autant dire que les économies sont bien réelles.

Elle comprend cependant quelques contraintes, notamment concernant le conduit d’évacuation, la rendant difficilement positionnable dans une copropriété. Dans ces cas-là, il est alors possible de mettre en place une chaudière à haut rendement. Celle-ci a un taux de 90 % et est parfaitement adaptée à tous les appareils à basse température.

Le coût de chaque chaudière peut aussi être une indication dans le choix à réaliser, en fonction de la rentabilité qui en découlera (pour en savoir plus sur le rendement d’une chaudière, consultez notre publication sur le rendement et le dimensionnement d’une chaudière à combustible).


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.