5 octobre 2012

Le chauffage électrique, grand perdant de la RT 2012 ?

Actualités Réglementations techniques Solutions techniques
Le chauffage électrique, grand perdant de la RT 2012 ?

L’entrée en application de la RT 2012 pour tous les bâtiments dès janvier 2013 annonce un changement important dans les habitudes de construction afin de répondre aux économies énergétiques. Les énergies fossiles sont notamment peu à peu délaissées au profit des énergies renouvelables. Cela concerne également l’électricité et ses radiateurs jugés trop énergivores dans le cadre de la nouvelle réglementation thermique.


RT 2012 et chauffage électrique

Il ne reste plus que quelques semaines avant l’entrée en vigueur pour tous les bâtiments de la nouvelle RT 2012. Si celle-ci a amené de nombreuses évolutions dans le domaine de la construction, elle a également fait de la réduction des consommations énergétiques son élément de base. En cela, les constructions neuves devront désormais présenter un bilan énergétique annuel ne dépassant pas les 50 kWh d’énergie primaire/m², annonçant, par la même occasion, la réduction de l’utilisation des énergies fossiles.

Pour beaucoup, cela signifie la fin de ce qui a été, durant de nombreuses années,  une installation phare dans l’habitat : le chauffage électrique. Tandis qu’en 2008 celui-ci était choisi dans 70 % des projets de construction, ce même chiffre est descendu à 40 % en 2011. Il a depuis été remplacé par d’autres solutions moins énergivores, accompagnées d’un besoin en chauffe souvent moindre du fait de l’amélioration de l’isolation et d’une réflexion menée sur l’orientation du bien immobilier.

Exit donc le traditionnel convecteur électrique. Pour autant, l’électricité continue à être bien présente dans les constructions, y compris celles bénéficiant du label BBC.

L’électricité, présente de façon implicite dans l’habitat

En effet, si le tout électrique est d’ores et déjà amené à disparaître dans un futur proche, ces installations sont remplacées progressivement par des systèmes hybrides utilisant, à l’origine, l’électricité. C’est le cas de la pompe à chaleur ou des solutions de géothermie. Ces appareils fonctionnent en effet, à la base, grâce à l’énergie électrique.

Ainsi, le chauffage s’offre désormais de nouvelles solutions en s’adaptant à la réglementation. Ce même constat d’une utilisation différente de l’électricité, en lien avec les nouvelles énergies renouvelables, se retrouve dans d’autres équipements, notamment la production d’eau chaude et le photovoltaïque.


Thèmes : Réglementations techniques | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.