19 avril 2012

La vétusté des installations électriques à l’origine d’incendies

Actualités Pathologie des bâtiments
La vétusté des installations électriques à l’origine d’incendies

Les installations électriques sont connues pour être responsables de nombreux sinistres. Alors que le contrôle de l’installation devrait être réalisé régulièrement, peu de propriétaires font intervenir un professionnel, sauf en cas de vente. Un diagnostic immobilier impose en effet cette vérification sur les biens immobiliers de plus de 15 ans pour finaliser l’achat.


Les conséquences d’une installation électrique vétuste

Les installations électriques sont encore aujourd’hui à l’origine de très nombreux sinistres dans le bâtiment. Pour preuve, 30 % des incendies se déclarant dans les constructions trouvent leur origine dans la vétusté de cette installation. Cela est d’autant plus vrai pour les immeubles de plus de 15 ans. De la même façon, ce type de sinistre ne concerne pas exclusivement les maisons, mais porte également sur les logements collectifs.

Aujourd’hui, sur les 27 millions d’habitations dénombrées sur le territoire national, 7 millions sont considérées comme étant à risque. Si le diagnostic électrique, désormais obligatoire pour toute vente d’un bien immobilier de plus de 15 ans, permet d’aboutir à la mise en conformité volontaire d’un bon nombre d’installations (pour en savoir plus sur la conformité des installations, consultez notre publication concernant la vérification des installations électriques), 300 000 logements deviennent à leur tour à risque chaque année.

Des installations électriques simples à mettre aux normes

Les opérations de mise en conformité restent pourtant souvent de faible importance en comparaison des dégâts qu’un sinistre lié à un mauvais fonctionnement électrique peut provoquer. Ainsi, les diagnostics immobiliers déjà réalisés ont principalement démontré l’absence fréquente de protections des personnes. Pour y remédier il suffit alors, bien souvent, de procéder à la mise en place d’un différentiel. Les autres défauts constatés sont l’absence de mise à la terre et le non-respect des règles de sécurité dans la salle de bains.

Ces non-conformités ont une autre conséquence trop souvent oubliée. En effet, si l’incendie constaté dans un habitat est reconnu avoir pour origine un dysfonctionnement électrique dû à la vétusté de l’installation, l’assurance habitation peut alors ne pas s’appliquer ou uniquement partiellement, suivant le contrat souscrit. Une raison de plus de faire vérifier son circuit électrique et faire procéder aux travaux de mise aux normes sans attendre la vente du bien immobilier.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.