9 juillet 2012

La toiture végétalisée, installation dans l’air du temps

Actualités Développement durable Solutions techniques
La toiture végétalisée, installation dans l’air du temps

Encore confidentielle en France il y a quelques années, la toiture végétalisée connaît aujourd’hui une évolution importante, que ce soit en ville comme dans les zones rurales. Dans le même temps, les demandes se font plus précises et plus exigeantes, amenant le développement de nouvelles techniques de pose et d’irrigation.


Plus d’un million de m² de toitures végétalisées

Le cap est enfin franchi. Ainsi, les toitures végétalisées représentaient en France, en 2011, 1,36 million de m². Entamé il y a maintenant 10 ans, le développement de cette technique, reconnue pour ses qualités d’isolation, n’a cessé de prendre de l’ampleur. Les techniques ont aussi évolué pour les rendre de plus en plus fiables et performantes. Aujourd’hui, les travaux sont principalement réalisés par deux grands types d’acteurs : les entreprises d’étanchéité et les sociétés spécialisées dans le végétal.

Avec un coût moyen de 30 à 35 €/m², ce marché est aujourd’hui principalement orienté vers les collectivités locales. Celles-ci représentent en effet près de 70 % des installations de toitures végétales (pour en savoir plus sur les toits végétaux, consultez notre publication sur comment installer et entretenir une toiture-terrasse végétalisée), que ce soit pour les bâtiments scolaires, sportifs, ou les salles polyvalentes. Le domaine tertiaire représente, pour sa part, 20 % du marché, tandis que les demandes pour des maisons individuelles comptent pour 10 %.

Une évolution des techniques

Cette augmentation de la demande concernant la mise en place de toits végétalisés a également permis un développement des techniques. Ainsi, des évolutions sont notamment fréquemment annoncées concernant l’irrigation de ces nouveaux toits. En effet, contrairement aux idées reçues, cette technique implique un minimum d’entretien comprenant, dans les régions du Sud, un arrosage raisonné pour assurer la bonne santé des végétaux. Cette avancée a aussi pour effet de tendre vers la mise en place de nouvelles variétés de plantes.

Enfin, une autre demande se fait également de plus en plus fréquente, celle des murs végétalisés . Ceux-ci apparaissent notamment sur les grands immeubles, utilisés également comme isolant.

Cette diversité contribue donc à l’évolution du secteur. L’objectif est d’ailleurs d’atteindre, dès 2015, les 1,5 million de m² de toits verts.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.