6 février 2013

La plume de canard, nouvel isolant pour l’habitat

Actualités Développement durable Solutions techniques
La plume de canard, nouvel isolant pour l’habitat

Les matériaux naturels s’imposent désormais dans l’habitat. Certains produits ayant déjà fait leur preuve dans d’autres utilisations investissent peu à peu les constructions. Un exemple : les plumes de canard. Connues pour leur confort et leur chaleur, notamment pour les parkas ou couettes, elles sont aujourd’hui conditionnées en isolant, que ce soit au mur ou sous les combles des immeubles.


Un isolant en plumes de canard naturel et écologique

Les isolants d’origine animale continuent leur progression dans le secteur de la construction, mettant en avant leurs atouts écologiques. Outre les laines, les plumes de canard sont également conditionnées en panneaux ou rouleaux d’isolation pour une mise en place que ce soit au niveau du sol, des murs ou des combles, sous toiture.

Ce nouvel isolant écologique se compose à 70 % de plumes de canard, associées à 10 % de laine de mouton et 20 % de fibres thermo-fusibles, par exemple du polyester. L’ensemble reçoit un traitement insecticide et antifongique. En effet, l’un des principaux défauts de ce produit est d’être sensible à l’attaque des mites, pouvant entraîner des dégâts plus conséquents sur l’habitat.

Cette solution d’isolation à base de plumes est également entièrement recyclable.

Les qualités d’isolation de la plume de canard

La plume de canard présente une capacité isolante reconnue. Elle est également perméable à la vapeur d’eau et résiste à l’humidité . Ainsi, elle conserve ses qualités isolantes, tout en pouvant absorber jusqu’à 70 % de son poids en eau. Sa conductivité de très bon niveau, en moyenne de 0,03 W/mK, garantit ses performances thermiques tant en hiver qu’en été.

Restant un produit récent et en raison du peu de recul actuel sur ses atouts réels, notamment en matière de durabilité, il est recommandé de choisir, pour ce type d’isolant des combles et des murs, des produits certifiés Acermi ou bénéficiant d’un avis technique. Ces derniers sont alors une garantie sur la qualité de la matière première, mais également sur la bonne réalisation des traitements de protection.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert
Rédigés par une équipe de spécialistes, les modèles de CCTP pré-établis avec bibliothèque de descriptifs vous permettent de disposer d’un outil simple et ergonomique pour rédiger et contrôler rapidement vos CCTP.

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.