28 novembre 2011

La condensation, pathologie à maîtriser dans la maison

Actualités Pathologie des bâtiments
La condensation, pathologie à maîtriser dans la maison

La condensation est l’un des phénomènes fréquents de tout habitat, à l’exception des constructions BBC, étudiées pour obtenir la meilleure circulation d’air. Les motifs de ce phénomène sont bien connus, imposant la mise en place d’aérations permanentes et de ventilations mécaniques.


La condensation, résultat de la rencontre du chaud et du froid

Qui n’a pas un jour observé le ruissellement d’eau sur les fenêtres de maisons anciennes ? De plus en plus rare avec les nouvelles constructions, ce phénomène apparaît principalement dans les habitats encore équipés en simple vitrage ou ne disposant pas d’aérations suffisantes.

Loin d’être un problème d’infiltration, l’une des principales causes en est la ventilation – ou plutôt son absence – entraînant l’apparition de condensation dans le logement. Ceci est à constater plus particulièrement par temps froid, résultat de la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Ainsi, au contact du froid sur le support, l’air et la vapeur produite par les habitants se transforment en eau. Le phénomène peut également apparaître sur les murs et le carrelage.

La condensation peut également faire son apparition dans une habitation neuve en cas de panne de la VMC, de l’obturation des aérations, ou d’une chauffe insuffisante.

L’isolation en réponse à la condensation

La première opération à mener en rénovation énergétique pour remédier à ce type de sinistre est bien souvent le changement de menuiseries . Si la pose de double ou triple vitrage peut alors améliorer la situation, il est, en revanche, essentiel de compléter cette installation par un système de ventilation et d’aération adapté au logement.

La réfection de la construction peut également être l’occasion de procéder à la pose d’un pare-vapeur si l’habitat s’y prête. Dans tous les cas, une nouvelle isolation des murs est souvent le parfait complément pour éliminer l’ensemble de ces phénomènes.

Enfin, même si cela paraît évident, le bien immobilier doit bénéficier d’une bonne chauffe afin d’obtenir une température constante et suffisante dans tout le logement, y compris dans les pièces inoccupées, sous peine de revoir apparaître la condensation sur les fenêtres.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.