6 juillet 2012

La baisse des charges de copropriété, un enjeu réalisable sous conditions

Actualités Développement durable
La baisse des charges de copropriété, un enjeu réalisable sous conditions

Tandis qu’il est de plus en plus mis en avant le développement des chauffages collectifs et de la production d’eau chaude, l’augmentation des charges de copropriété est, elle, croissante. Ainsi, la hausse constatée sur un an s’élève en moyenne à 4 %. Plusieurs mesures peuvent cependant être prises pour arriver à une réduction de ces frais reportés sur les copropriétaires.


Les principaux postes de dépense des charges de copropriété

Si les moyens de chauffage collectif sont aujourd’hui mis en avant, c’est avant tout pour aboutir à une baisse de la consommation énergétique. Aussi, quand la facture des charges de copropriétés augmente de façon importante, il devient alors essentiel d’y regarder de plus près.

Ce poste, associé à la production d’eau chaude, représente plus de 30 % des charges globales de copropriété, suivies de la consommation d’eau, des frais de personnel et des contrats d’entretien.

Le contrôle des dépenses de chauffage collectif

Si le chauffage collectif présente de nombreux atouts économiques, notamment avec l’installation de nouveaux systèmes moins énergivores, il peut aussi devenir une charge supplémentaire pour certains copropriétaires au titre de la répartition des charges entre chaque logement. Outre le rappel d’une bonne utilisation auprès des résidents, la première étape pour en réduire le coût de fonctionnement correspond à la vérification du rendement de la chaudière. En effet, bien réglée, celle-ci permet en moyenne une réduction de la consommation de 10 %.

Ces contrôles sont inclus dans l’obligation de diagnostic de performance énergétique pour les copropriétés disposant d’un chauffage collectif ou de réalisation d’un audit énergétique pour celles de plus de 50 logements, à faire réaliser d’ici le 31 décembre 2016.

D’autres dépenses de copropriété à limiter

D’autres dépenses de copropriété peuvent être limitées. C’est le cas de la consommation d’eau qui représente plus de 10 % des charges. Pour y remédier, il peut être procédé à l’installation de compteurs individuels, sans oublier une vérification des factures pour prévenir toute fuite dans les parties communes.

Enfin, l’une des missions du syndic de copropriété est également de veiller régulièrement à la renégociation des contrats d’entretien et de maintenance (pour en savoir plus sur l’entretien d’un immeuble en copropriété, consultez notre publication sur le carnet d’entretien de l’immeuble) pour obtenir d’autres baisses notables sur la facture globale des charges.


Thèmes : Développement durable

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.