11 juin 2012

L’innovation en marche pour le vitrage

Actualités Développement durable Solutions techniques
L’innovation en marche pour le vitrage

Le vitrage fait partie des éléments les plus importants de l’habitat. C’est également l’un des matériaux ayant connu les plus grandes avancées technologiques de ces dernières années. Les innovations en la matière se poursuivent encore aujourd’hui avec l’arrivée de nouveaux équipements, toujours plus efficaces.


Du simple vitrage au verre chauffant

Le simple vitrage a pendant des siècles équipé toutes les fenêtres des habitations. Difficile pourtant d’imaginer pouvoir y revenir. Les années 1970 ont en effet signé l’arrivée de nombreuses évolutions en la matière. Ce fut le cas avec le développement du double vitrage. Aujourd’hui, celui-ci est devenu la norme, associé à d’autres spécificités pour le rendre toujours plus performant.

Les vitrages acoustiques, thermiques en sont ainsi quelques-unes des déclinaisons avec des performances toujours plus grandes. Ainsi, certaines menuiseries présentent désormais un vitrage acoustique de 33 et 34 dB, plus particulièrement réservé aux fenêtres en façade dans les grandes villes.

D’autres équipements sont associés à de nouvelles fonctions. Outre le vitrage de sécurité avec son feuilleté spécifique, on trouve notamment le verre chauffant qui vient remplacer les traditionnels radiateurs. Son avantage est de supprimer la sensation de paroi froide.

Les dernières innovations en matière de vitrage

Les dernières innovations en matière de vitrage, comprennent aussi celles avec contrôle solaire. Leur principe est de réfléchir les rayons du soleil, évitant ainsi la surchauffe des locaux tout en laissant passer la lumière. Cet équipement est principalement destiné aux secteurs tertiaires et industriels. Les toitures de vérandas sont également ciblées par ce procédé.

Plus récemment, ce sont les vitrages actifs qui ont fait leur apparition. Ces derniers disposent de différents composants avec un principe qui reste, en revanche, le même : opacifier le verre pour mieux réguler l’entrée de lumière. Suivant le principe thermo-chrome, le verre fonce avec la chaleur. Dans le cas de verre photochrome, c’est alors la lumière qui permet au verre de foncer pour mieux réguler la température. Enfin, certains vitrages incluent des cristaux liquides qui commandent les flux de lumière.

Dernière technologie mise au point en matière de fenêtres, les vitrages respirants. Actuellement testé par le CSTB, ce procédé, qui dispose de plusieurs ATEx, est déjà installé sur des immeubles, notamment sur les tours de bureaux de La Défense. Il évite notamment l’apparition de condensation.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.