14 mai 2014

L’importance des rupteurs de ponts thermiques dans les constructions

Actualités Solutions techniques
L’importance des rupteurs de ponts thermiques dans les constructions

L’application de la RT 2012 a imposé, entre autres, une réduction des déperditions thermiques. L’un des équipements utilisés pour les limiter dans chaque nouvelle construction est le rupteur de pont thermique. Celui-ci se présente sous différentes formes suivant son lieu de mise en oeuvre.


La fonction du rupteur de pont thermique

Il est devenu un élément essentiel sur chaque construction. Le rupteur de pont thermique est ainsi présent dans de nombreuses réalisations avec un intérêt premier, celui de réduire les déperditions à l’intérieur du bâti. Selon les études menées, sa mise en place permet d’agir efficacement sur ces phénomènes en les diminuant en moyenne de 85 %, venant participer à la bonne isolation thermique de l’immeuble.

Cet équipement est notamment positionné à des endroits stratégiques tels que les jonctions de structures et les liaisons, quels que soient les matériaux employés. Il permet alors d’assurer la performance du gros œuvre en évitant l’apparition de phénomènes de dégradation de type moisissures ou même fissures dans les murs. Il répond aussi aux obligations de la nouvelle réglementation thermique qui impose une limitation des déperditions des ponts thermiques à 0.28 W/(m²SHONrt.K).

Deux types de rupteurs de ponts thermiques

Les rupteurs de ponts thermiques prennent deux formes différentes, à retrouver notamment chez Schöck, spécialisé dans leur fabrication. Ainsi, en présence d’un balcon et d’une isolation thermique par l’extérieur, il sera utilisé un rupteur spécifique permettant la liaison entre chaque réalisation afin de garantir l’homogénéité de l’enveloppe du bâti.

Le rupteur de pont thermique est aussi proposé pour un positionnement sur la partie intérieure du gros œuvre, au contact de la façade. Il assure alors la séparation entre celle-ci et la dalle intérieure, venant stopper les déperditions thermiques. C’est l’assurance d’un plus grand confort à l’intérieur de la construction.


Thèmes : Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.