26 mars 2013

L’étanchéité à l’air, principe essentiel de la RT 2012

Actualités Réglementations techniques Solutions techniques
L’étanchéité à l’air, principe essentiel de la RT 2012

L’étanchéité à l’air est l’un des principes majeurs de la nouvelle RT 2012. Afin de garantir la performance de l’habitat, l’enveloppe du bâtiment doit ainsi faire l’objet de toutes les attentions, que ce soit dans la réalisation du gros œuvre, comme dans la pose des menuiseries.


Des origines diverses pour les fuites d’air dans le bâti

Dans les nouvelles constructions sous RT 2012, les défauts d’étanchéité à l’air ont pour effet de perturber la régulation de l’habitat et de ce fait d’amoindrir ses performances originellement basées sur trois principes : une isolation performante, une bonne étanchéité et une ventilation adaptée.

Les fuites d’air constatées sur les maisons proviennent à 2 % du gros œuvre, à 40 % des menuiseries et à 38 % du passage des gaines. Le traitement de chacun de ces points est donc essentiel pour bénéficier d’un logis sain, que ce soit en construction neuve comme en rénovation pour aboutir à l’amélioration de l’habitat. En effet, la tendance à isoler chaque réalisation implique aussi la mise en place de solutions de ventilation adaptées, tout en éliminant chaque entrée d’air annexe.

Toute fuite d’air a pour conséquence de laisser partir la chaleur, tandis que le froid et l’humidité s’installent dans le logement, perturbant le fonctionnement de la VMC. Une isolation parfaite est alors la garantie de disposer d’un air intérieur sain, supprimant l’apparition de condensation et de moisissure grâce aux différents équipements.

Plusieurs solutions pour garantir la bonne étanchéité à l’air

Pour garantir la performance du logis, les travaux doivent être effectués avec précision sur plusieurs zones de la construction. C’est le cas sur les murs. Tandis qu’une réalisation en béton banché offre une bonne protection dès lors que les trous des banches sont rebouchés et les joints de dilatation protégés, les murs en blocs maçonnés, que ce soit en parpaings, briques ou béton cellulaire, nécessitent la mise en place d’un enduit extérieur. La membrane d’étanchéité à l’air est, elle, obligatoire par le DTU 31.2 pour toutes les constructions en ossature bois.

Les menuiseries sont également au centre de toutes les attentions. Pour les vitrages, l’indicateur « A » permet de déterminer la performance de chacun. Ainsi, une fenêtre A*4 présente la plus importante protection à l’air. Pour les volets roulants, l’indice « C » propose aussi 4 classes de performances.

Enfin, pour obtenir la meilleure étanchéité à l’air dans chaque habitat, il faut également veiller à la bonne mise en place des gaines, notamment avec une traversée de l’enveloppe étanche en un nombre de points réduit.

Lors d’une construction neuve, il est recommandé d’effectuer des tests à plusieurs reprises afin de permettre de détecter les fuites et les corriger rapidement, avant même la fin du chantier.


Thèmes : Réglementations techniques | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.