7 décembre 2011

L’autolib’, officiellement lancée dans les rues de Paris

Actualités Aménagements urbains Développement durable
L’autolib’, officiellement lancée dans les rues de Paris

Après les essais d’octobre, les premières voitures du parc Autolib’ sont arrivées dans les rues de Paris le 5 décembre 2011. Outre l’aspect pratique, ce réseau automobile se veut aussi une réponse à une nouvelle vision de l’aménagement urbain et des déplacements. Une idée qui devrait rapidement faire son chemin dans d’autres citées.


Autolib’, la voiture électrique à partager

En essai depuis octobre 2011, la voiture électrique partagée vient de faire son entrée officielle dans les rues de Paris. En effet, les 250 premiers véhicules ont été installés le 5 décembre. Le marché de l’Autolib’ parisien, confié au groupe Bolloré, devrait s’étendre, d’ici la mi-2012, à 3 000 véhicules et 1 100 stations.

Le principe de ce partage de voitures de nouvelle génération n’est pas s’en rappeler le système vélib’, désormais très utilisé par tous les citadins pour des déplacements de moyenne distance ou aux beaux jours. Pour les voitures, c’est la première fois que pareil système est expérimenté à si grande échelle.

Outre le côté pratique, l’objectif de ce nouveau service public est clairement de contribuer à l’aménagement urbain avec une nouvelle façon de rouler en ville à bord d’un véhicule 100 % électrique .

Une nouvelle solution pour l’aménagement urbain

L’enquête menée par l’ADEME pour la mairie de Paris montre d’ailleurs l’intérêt porté par la population à ce nouveau mode de transport, avec déjà, à peine son lancement réalisé, plus de 2 000 abonnés.

Cette voiture entièrement électrique accueille toute une famille. Non polluante et non bruyante, elle s’organise de la même façon que le vélib’ en permettant aux utilisateurs de prendre le véhicule à une station et le déposer dans une autre. Elle offre ainsi une nouvelle vision du partage de véhicules, tout en étant disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Une alternative à l’utilisation de véhicules particuliers

Cette solution a également pour ambition de voir se réduire le nombre de véhicules privés circulant dans la capitale et en proche agglomération. Le service Autolib’ est d’ailleurs étendu à 45 communes alentour. Ainsi, une voiture partagée pourrait remplacer, à terme, la circulation de 5 véhicules, mais également leur stationnement, autre souci majeur de Paris et de l’ensemble des grandes agglomérations.

Les prochains mois seront alors décisifs pour définir si les Franciliens ont fait de ce nouvel aménagement urbain une solution adaptée à la ville ou non.


Thèmes : Aménagements urbains | Développement durable

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.