5 juin 2012

Isolation intérieure et extérieure : avantages et inconvénients

Actualités Développement durable Solutions techniques
Isolation intérieure et extérieure : avantages et inconvénients

Lors de travaux de construction et a fortiori lorsqu’il s’agit d’une rénovation, le choix de l’isolation est toujours une donnée importante. Que ce soit par l’intérieur ou l’extérieur, chaque principe possède ses propres qualités et inconvénients avec une obligation, pour les deux, supprimer les ponts thermiques.


Une isolation à réfléchir sur plus d’un point

Si elle est d’abord faite pour apporter le confort à l’habitat, l’isolation se présente également sous une valeur esthétique. Cet élément est d’ailleurs bien souvent pris en compte dans le choix de la solution à retenir, que ce soit lors de travaux de rénovation ou pour une construction neuve. L’isolation intérieure comme extérieure présente ainsi divers avantages et inconvénients à connaître avant de faire son choix.

C’est le cas notamment avec le traitement des ponts thermiques. Ceux-ci constituent en effet les ennemis de toute isolation, que ce soit avec la pose de bardage ou d’un isolant intérieur.

Les avantages des solutions d’isolation

Souvent, l’installation d’un système d’isolation est l’occasion, surtout dans le cadre d’une rénovation, d’appliquer un traitement acoustique ou d’intégrer de nouvelles solutions de chauffage ou un climatiseur.

Lors d’une isolation extérieure, c’est toute l’enveloppe de l’habitat qui est traitée pour en améliorer les performances thermiques. Elle n’implique également aucuns travaux de décoration et ne vient pas réduire la surface habitable. C’est d’ailleurs cette donnée qui la fait souvent être préférée à toute autre solution, même si elle peut aussi présenter de nombreuses contraintes.

Le principal atout de l’isolation intérieure, outre ses performances reconnues, est, quant à lui, de supprimer la sensation de parois froides. Elle est également utilisée pour améliorer l’isolation acoustique. Lors d’une rénovation lourde avec redistribution des pièces, elle permet enfin de passer l’ensemble des gaines et les rendre invisibles. Son coût est, lui, moins conséquent que le revêtement extérieur.

Des solutions d’isolation aux contraintes parfois marquées

Reste que cette solution d’isolation en intérieur impose, dans le même temps, le déplacement de tous les éléments au mur. Ainsi, interrupteurs, prises et radiateurs doivent être revus. La contrainte devient d’ailleurs plus lourde en présence d’un chauffage central avec une tuyauterie apparente, à moins d’inclure celle-ci dans le doublage. Ces travaux impliquent également de mettre les pièces à nu et de refaire l’ensemble de la décoration.

Les contraintes liées à l’isolation extérieure sont, pour leur part, d’une tout autre nature. En effet, les tableaux de fenêtres sont réduits, pouvant entraîner une diminution de la luminosité. Les ponts thermiques sont également importants si les travaux ne sont pas exécutés avec précaution. Les avancées de toits doivent aussi, parfois, être revues, tout comme les descentes d’eaux pluviales.

Dans tous les cas, quel que soit le type d’isolation sélectionné, il est un autre point à traiter en même temps : le plancher bas. En effet, celui-ci est responsable, à lui seul, de 17 % de la consommation énergétique.


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.