25 mai 2011

Insectes bois : la prévention des habitats impérative suivant les régions

Actualités Pathologie des bâtiments
Insectes bois : la prévention des habitats impérative suivant les régions

Maisons en bois, charpentes ou même intérieurs ont un ennemi commun : les xylophages. Ces insectes s’installent sans bruit dans les propriétés et sont responsables de dégâts conséquents. Pour s’en prémunir, la seule solution est la prévention ou, si la propriété est déjà infestée, le traitement par un professionnel.


Les insectes bois, responsables de nombreux sinistres

Ils sont tout petits et pourtant causent des dégâts souvent redoutables dans les habitats. Les insectes du bois sont ainsi, sans nul doute, les pires ennemis des constructions, qu’elles soient traditionnelles ou en bois. Attaque des poutres, fragilisation des charpentes ou de l’ensemble de l’édifice pour les réalisations en bois, ils se trouvent plus particulièrement dans certaines régions de France.

Les xylophages responsables de ces dégâts sont principalement le capricorne des maisons, la vrillette et les termites. Le premier se rencontre principalement dans les zones chaudes et sèches. Il apprécie plus particulièrement les bois résineux et le peuplier. Sa détection est souvent rapide en raison du bruit émis lorsqu’il se nourrit du bois.

À l’inverse de la vrillette qui se promène de façon isolée, les termites sont, elles, plus difficiles à repérer car silencieuses, avec des dégâts déjà importants lorsque l’on s’aperçoit de leur présence, puisqu’elles vivent en groupe. Le traitement des xylophages doit alors être rapide, souvent à faire réaliser par un professionnel.

Dans le cas d’une zone fortement touchée ou d’une construction bois, la prévention contre les xylophages est de toutes façons le moyen le plus sûr pour s’assurer de ne pas être confronté à un sinistre lié à ces insectes.

Les solutions de prévention et de traitement contre les insectes bois

Deux solutions de prévention contre les xylophages sont utilisées. La première est aussi la plus courante. Elle consiste en la pulvérisation d’un produit sur le sol avant la réalisation de la dalle béton. La seconde est la mise en place d’une barrière physico-chimique isolant la construction du sol par la pose d’un film.

Si la propriété est déjà infestée, le traitement des xylophages doit être plus conséquent. La méthode la plus fréquemment utilisée est le traitement chimique, consistant au perçage des murs à l’intérieur et à l’extérieur, puis à la pulvérisation d’un produit. On peut également mettre en place des pièges pour éliminer leur activité.

Certaines régions fortement touchées, comme ce peut être le cas du Sud Ouest, imposent la réalisation de diagnostics xylophages lors de la vente d’un bien immobilier, et la mise en place de mesures de traitement et de prévention. Les insectes bois sont donc à prendre au sérieux avec des mesures qui doivent s’accompagner de l’entretien régulier des bois de la maison avec un produit adéquat.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.