12 septembre 2011

Impact thermique des volets roulants

Actualités Développement durable Solutions techniques
Impact thermique des volets roulants

La SNFPSA* a fait réaliser une étude par le cabinet TBC afin de démontrer concrètement l’impact des volets roulants en termes de réduction des consommations d’énergie et de limitation de la température intérieure en été.


Impact des volets en hiver

La présence de volets roulants peut permettre d’économiser sur les consommations de chauffage jusqu’à 22 % avec des fenêtres à simple vitrage et 9 % en double vitrage, par rapport aux consommations d’une maison individuelle non équipée de volets roulants. En position fermée, le volet roulant améliore l’isolation de la fenêtre en créant une lame d’air (consultez notre fiche pour savoir diagnostiquer le niveau d’isolation des fenêtres). Le coefficient de transmission thermique de l’ensemble « fenêtre et volet roulant » (Uws) peut être calculé à partir du coefficient Uw de la fenêtre et de la résistance thermique additionnelle du volet roulant (∆R). Selon le niveau d’isolation de la fenêtre, l’∆R peut atteindre 31 à 55 %.

Impact des volets en été

Les volets roulants jouent également un rôle en matière de confort d’été, en assurant une diminution moyenne de 5 °C de la température intérieure et limitant ainsi l’usage de la climatisation. Par ailleurs, le taux d’inconfort (durée pendant laquelle la température est supérieure à 26 °C) passe de 20 % pour une maison individuelle en région parisienne sans volets, à 4 % pour une habitation similaire qui en est équipée. L’impact du volet roulant sur la transmission de chaleur peut être calculé à partir du facteur solaire de la fenêtre (Sw) et celui de l’ensemble « fenêtre et volet roulant » (Sws), et peut atteindre 70 %. De plus, en position ajourée, le volet roulant peut assurer une ventilation naturelle.

Impact des automatismes

Un scénario pertinent de commande des volets roulants optimise les résultats. Une commande centralisée pour la fermeture de tous les volets permet de réaliser entre 0,45 et 1 kWh/m²/an d’économies de chauffage et une commande automatique (programmée ou assujettie à une sonde) entre 0,75 et 1,8 kWh/m²/an par rapport à des volets roulants manuels.

Pascale Maes

* Syndicat national de la fermeture, de la protection solaire et des professions associées (voir les résultats de l’étude sur www.fermeture-store.org)


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.