15 septembre 2021

La fibre de coco en isolant acoustique

Actualités Solutions techniques
La fibre de coco en isolant acoustique

Les matériaux d’isolation se multiplient avec un usage de la fibre naturelle de plus en plus fréquent. Parmi les produits issus de la nature figure la fibre de coco. Elle est employée en combinaison avec le liège pour des performances acoustiques de premier plan.


Des qualités phoniques reconnues

La fibre de coco est-elle un produit d’avenir dans le bâtiment ? Sa texture n’est dans tous les cas pas inconnue. Composant l’enveloppe de protection de la noix de coco, elle est depuis toujours extraite afin de tirer bénéfice de ses nombreux atouts. En effet, après avoir été rincées et séchées, ces fibres naturelles sont tissées pour constituer des éléments aux densités variables.

Une fois assemblées, elles peuvent prendre plusieurs formes et dimensions, proposées en plaques ou en rouleaux, dans des épaisseurs variant de 1 à 5 cm. Pour une performance acoustique, la matière est associée à une couche de liège. L’efficacité est reconnue, équivalente aux autres produits du marché. Celle-ci concerne les bruits de pas, les chocs au sol ou encore les bruits aériens.

Un produit d’avenir ?

Au vu de ses performances, la fibre de coco serait-elle alors l’avenir des produits isolants ? Présente en grande quantité, elle permet de valoriser la coco en utilisant également cet élément de protection de la coque. Reste un inconvénient, son lieu de production.

Pour des régions comme l’Europe, ce choix signifie de multiplier les importations pour bénéficier de ses atouts. Combiné aux différentes opérations de traitement pour arriver à une fibre prête à tisser, la coco perd bon nombre de ses avantages, même si cela n’enlève rien à ses performances.


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.