19 mars 2012

Euro 2016 : le coup d’envoi des constructions

Actualités Aménagements urbains Solutions techniques
Euro 2016 : le coup d’envoi des constructions

L’organisation d’événements internationaux est toujours un moment crucial. L’engagement pris par la France pour l’Euro 2016 de foot en est d’ailleurs l’exemple. En effet, la première passe de cette organisation se déroule au milieu des grues et des ouvriers du BTP. Ainsi, sur les 11 stades sélectionnés, 10 font peau neuve ou même s’offrent une nouvelle structure mariant des architectures innovantes à de nouvelles techniques de construction.


Quatre nouveaux stades pour l’Euro 2016

L’organisation de grands événements est toujours l’occasion de vérifier l’état des installations. Le verdict concernant la préparation de l’Euro 2016 s’est, lui, montré sans appel : le parc sportif en France est aujourd’hui plus que vieillissant. Aussi, pour accueillir cet événement suivi au-delà des frontières européennes, seul le Stade de France ne nécessite aucuns travaux. Pour les autres, les opérations de rénovation engagées sont plus ou moins importantes, avec pas moins de 4 nouvelles réalisations : Lyon, Lille, Bordeaux et Nice.

Celles-ci vont offrir des équipements ultra-modernes, découvrant, pour chacune, une architecture particulière.

Le nouveau stade de Bordeaux

L’hésitation a été longue à Bordeaux. En effet, le stade de foot retenu à l’origine pour l’organisation n’était autre que l’actuel stade Chaman Delmas. Seul inconvénient, le coût des travaux. C’est donc finalement la solution de la construction d’un nouveau stade qui a été retenue avec une implantation dans le quartier du Lac. Les travaux ont été confiés à Vinci et Fayat, associés aux architectes Herzog et De Meuron. Cette nouvelle structure offre une harmonie réussie, tout en garantissant le côté pratique avec un stade modulable pour pouvoir accueillir les matchs de rugby et des concerts.

À Lille, le choix s’est, lui, porté sur la technologie. En effet, celui-ci va proposer un stade aux multiples facettes avec un toit amovible et une scène montée sur vérin, pour transformer cet espace en zone de spectacle en un temps record. Ce même toit permet d’offrir une isolation phonique lors des concerts. La capacité finale, dans sa version sportive dédiée à l’Euro 2016, devrait être de plus de 50 200 places.

L’environnement au cœur de la construction à Lyon

Confiant son projet au cabinet d’urbanisme Intens-Cité, le nouveau stade de Lyon s’est surtout appliqué à prendre en compte la question de la valeur environnementale. En ce sens, l’architecture même de la structure prévoit l’enfermement des sons pour éviter leur propagation alentour et ainsi occasionner une gêne pour les habitats environnants. Le projet englobe également les dernières technologies en matière environnementale, notamment avec un système de gestion des eaux et des déchets, et une insertion réussie dans le paysage existant.

Le projet de Nice est, lui, encore plus ambitieux, profitant de cet événement pour donner vie à une idée ancienne. Le stade choisi a une particularité de taille : il va produire sa propre énergie avec l’installation d’une surface de 4 000 m² en panneaux photovoltaïques.

Crédits photos : ©POPULOUS – BUFFI & Associés, Nouveau stade de Lyon


Thèmes : Aménagements urbains | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.