4 janvier 2012

Étanchéité liquide des balcons et terrasses : à confier à des professionnels

Actualités Pathologie des bâtiments
Étanchéité liquide des balcons et terrasses : à confier à des professionnels

Comme les toitures-terrasses, les balcons nécessitent une étanchéité parfaite pour éviter les sinistres dus aux infiltrations d’eau au travers de microfissures. Pour y remédier, il convient de faire réaliser une étanchéité liquide, opération à confier à une entreprise compétente avec du personnel qualifié pour éviter les mauvaises surprises.


Le SEL : entre avantages et inconvénients

La technique n’est pas très développée, et pour cause. Le système d’étanchéité liquide (SEL) fait en effet partie des systèmes comptant parmi les moins souvent mis en place. Ses contraintes sont multiples, à équivalence avec ses avantages. En cas de mauvaise application de cette peinture, les sinistres ne manquent alors pas d’apparaître, notamment avec la fuite sous terrasse.

Cette technique, confiée à des peintres spécialisés, rassemble ainsi toutes les particularités en ne permettant pas l’approximation. Un support pas suffisamment préparé, l’absence d’humidité ou encore une température non adaptée, et c’est alors la quasi-certitude d’aboutir à un sinistre sur terrasse ou balcon.

Pourtant, cette solution représente également une excellente solution technique et apparaît très souvent dans l’entretien de balcon. Il est vrai que ses avantages sont non négligeables, comprenant tout à la fois une étanchéité continue, sans joint, tout en permettant de travailler sur des architectures complexes, faites de courbes ou n’acceptant pas le travail à la flamme ou à l’air chaud.

Une technique de mise en place réservée à quelques professionnels

Cette technique ne s’adapte cependant pas à toutes les surfaces. Elle dispose notamment d’un fort inconvénient, celui de présenter un système de pose particulièrement complexe. La formation du personnel est alors un impératif pour pouvoir exercer cette technique sur les différents chantiers.

Cela est d’autant plus le cas que 90 % des opérations concernées par ces travaux sont sur des supports anciens, impliquant alors une préparation plus importante du revêtement. Une qualification Qualibat est d’ailleurs expressément dédiée à ce type de chantier, permettant à tous les maîtres d’ouvrage de s’adresser à un professionnel compétent et assuré en conséquence.

A défaut, attention aux fuites, avec un support qui, mal mis en œuvre, se révèle source de nombreux sinistres.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.