16 mars 2012

Éco-quartiers : beaucoup de projets pour peu de réalisations

Actualités Aménagements urbains Développement durable
Éco-quartiers : beaucoup de projets pour peu de réalisations

Les éco-quartiers sont très à la mode depuis leur lancement. Directement issus du Grenelle de l’environnement, ils ont connu un développement important ces dernières années, du moins sur le papier. En effet, le nombre des réalisations n’est pas au niveau des projets présentés, particulièrement hétéroclites.


Une idée d’éco-quartier plurielle

La gestion responsable des ressources, l’intégration à la ville et à son dynamisme économique, la mixité sociale, la concertation avec les habitants autour de chaque projet, cette liste correspond à la définition donnée et pourtant souvent oubliée de l’éco-quartier.

Fréquemment liées à la réhabilitation de quartiers vétustes, les projets proposés sont très souvent une course aux nouvelles technologies, oubliant les autres points. Habitats trop éloignés du centre-ville, moyens de transports absents ou en nombre insuffisant sont, par exemple, des défauts auxquels d’autres projets, hors de France se sont heurtés, notamment le Bedzed, longtemps présenté comme un modèle du genre.

Sur le territoire national, cet écart a entrainé un choix sévère dans les projetsgest. L’an passé, 400 projets ont ainsi été proposés pour seulement un peu plus de 20 accords de réalisation, s’inscrivant dans l’aménagement de quartiers existants ou à créer.

L’absence de cadre légal

Le premier constat concernant cette différence trouve aussi son origine dans un autre phénomène, celui de la course à la performance technologique. Systèmes de chauffage collectif avec des outils émergents, mise en place de solutions de gestion de l’énergie, si ces équipements se révèlent intéressants, ils ont également bien souvent tendance à faire grimper la note côté investissement et à oublier les autres critères se rapportant aux éco-quartiers.

Face à ce constat, le débat existe désormais concernant la nécessité ou non d’encadrer par un label cette nouvelle idée de la construction en ville. Si certains y voient la solution de développer de nouveaux projets, pour d’autres, cela revient bien souvent à gommer les particularités de chaque ville. L’idée fait donc peu à peu son chemin, en attendant une décision définitive de l’État.

Des réalisations en éco-quartier réussies

Ces difficultés ne doivent, dans le même temps, pas faire oublier la réussite de certaines constructions sous cette conception. Premier exemple, celui de Lyon Confluence. S’étendant sur 150 hectares, il comprend la construction de 660 logements conçus pour permettre une économie d’énergie de 50% pour l’électricité et le chauffage.

Autre projet répondant aux critères de l’éco-quartier et actuellement en cours de construction : Ginko à Bordeaux. Alliant les logements sociaux aux maisons en bande, ce projet prévoit la création d’une ville dans la ville, en bord du lac. Dans le même temps, les transports en commun sont d’ores et déjà présents, notamment avec le tramway permettant de rejoindre le centre de la capitale girondine en seulement quelques minutes.

Photo : Architecte : Christian Devillers Architecte – Crédits : AXYZ


Thèmes : Aménagements urbains | Développement durable

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.