2 août 2012

Douches italiennes : attention aux risques d’infiltration d’eau

Actualités Pathologie des bâtiments
Douches italiennes : attention aux risques d’infiltration d’eau

Comme pour les receveurs, les douches à l’italienne ne sont pas épargnées par les risques d’infiltration. Les conséquences en sont des sinistres touchant les supports, mais pouvant également engendrer des dommages sur les pièces mitoyennes ou les logements situés en dessous.


Des problèmes d’étanchéité pour les douches à l’italienne

De plus en plus installées dans les salles de bains, les douches à l’italienne – ou de plain-pied – n’échappent pas aux problèmes déjà bien connus d’infiltration d’eau. Ceux-ci touchent fréquemment les parois et donc les locaux périphériques, mais également les pièces situées en dessous de la salle de bain.

Les origines proviennent généralement d’un défaut d’étanchéité qui peut toucher différents éléments. Ainsi, le jointoiement de la faïence en est l’une des raisons. Cela se retrouve dans les angles rentrants, mais également au niveau de la robinetterie.

D’autres motifs ont des origines propres à ce type d’équipement. Cela concerne notamment l’absence d’étanchéité au sol, pourtant indispensable. Il peut aussi y avoir un mauvais raccordement des relevés périphériques avec le revêtement de protection des parois verticales.

Une autre cause de sinistre peut intervenir. Elle concerne le siphon qui doit être adapté à cette douche. Il peut aussi y avoir une pente insuffisante, provoquant la migration de l’eau vers des espaces non étanchés.

Le suivi des prescriptions : un impératif pour éviter les infiltrations sur la douche italienne

Ce dernier point peut être évité en suivant les prescriptions de pose. Ainsi, il est préconisé de relever les périphéries de la douche d’au moins 0,10 m au-dessus du revêtement fini.

La protection contre les infiltrations dépend, elle, directement de l’application de systèmes spécifiques aux supports et lieux de pose. Ainsi, les systèmes de protection à l’eau sous carrelage (SPEC) sont destinés aux parois verticales. Ils se caractérisent par l’application d’un produit liquide qui forme une membrane en séchant.

Les systèmes d’étanchéité liquide (SÉL) et de planchers intermédiaires (SÉPI) sont, pour leur part, plus particulièrement destinés au traitement du sol.

La bonne application de ces différentes consignes permet alors d’éviter bon nombre de sinistres par infiltration au niveau des douches à l’italienne.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.