10 mars 2011

Double ou triple : les vitrages en question

Actualités Développement durable Solutions techniques
Double ou triple : les vitrages en question

La demande en triple vitrage est en pleine croissance selon la CEKAL, l’unique organisme français de certification de vitrage dont la vocation est de tester la conformité que requiert ce type de produits.


Selon Jérôme Carrié, secrétaire général et directeur adjoint de la CEKAL :« Quand les fabricants nous sollicitent, nous analysons le comportement des vitrages au chaud, au froid, aux UV, à la conservation du gaz, leur durabilité, leur performance thermique, phonique et sécuritaire. Il s’agit d’analyses objectives qui ne nous permettent pas de nous prononcer sur le bon usage d’un double ou triple vitrage comme sur le type de châssis requis ».

Alors au diable la bataille qui oppose double et triple vitrage, alu, bois ou PVC, quand l’unanimité des professionnels consultés admet que la première chose à faire consiste à identifier le type de bâti, le soin apporté à l’enveloppe, la finition, la qualité des huisseries (bois, alu, PVC) l’orientation, la zone thermique…

Triple vitrage et zones thermiques

De façon plus pragmatique, nos spécialistes s’accordent à dire que choisir un triple vitrage n’apporte pas grand-chose à la performance thermique. Une réflexion moins hâtive est néanmoins nécessaire lors de la construction d’un bâtiment BBC.

Une fois les critères d’isolation, orientation et ventilation validés, il apparaît que le triple vitrage peut s’avérer avantageux énergétiquement sur les façades nord, voire est, mais qu’il faut rester attentif à la zone thermique comme au style d’occupation envisagée (épisodique ou permanente).

Johana Trossat


Thèmes : Développement durable | Solutions techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.