19 janvier 2012

Diagnostic énergétique : une certification plus complète

Actualités Développement durable Réglementations techniques
Diagnostic énergétique : une certification plus complète

À compter du 1er février 2012, il sera plus difficile de devenir diagnostiqueur de performance énergétique. En effet, un décret paru fin décembre 2011 oblige désormais les professionnels à justifier de leurs compétences théoriques et pratiques, mais également de leurs années d’expérience concernant les techniques du bâtiment.


Renforcer la qualité des diagnostics énergétiques

Cela fait déjà plusieurs mois que les associations de consommateurs demandaient le renforcement des modes de certification de chaque diagnostiqueur dans le cadre du contrôle des performances énergétiques. C’est chose faite avec la parution au Journal officiel, le 24 décembre 2011, d’un arrêté pris le 13 du même mois. Son entrée en application est programmée au 1er février 2012.

Si l’un des points concerne l’association à l’indication de performance énergétique, de la notion de prise en compte de la réglementation thermique, la plus importante nouveauté concerne le partage de la certification en deux titres distincts. Ainsi, il y aura désormais deux types de professionnels du diagnostic énergétique : la certification sans mention et celle avec mention.

Deux certifications pour un diagnostic énergétique

La certification sans mention, autrement appelée « diagnostic de performance énergétique individuel » donnera droit à ses détenteurs d’exercer leur activité sur les habitations individuelles et les logements dans les immeubles à usage principal d’habitation. Pour être certifié, chaque diagnostiqueur devra justifier d’une expérience professionnelle de trois ans en tant que technicien ou agent de maîtrise du BTP. L’autre document admis est un diplôme sanctionnant la poursuite d’études post-secondaires d’au moins deux ans, toujours en tant que technicien du bâtiment.

La seconde certification permettra, quant à elle, d’intervenir sur tous les bâtiments, sans exception. Nommée « certification avec mention » ou « diagnostic de performance énergétique tous types de bâtiments », elle demande, pour sa part, soit la preuve d’un an d’expérience pour 5 ans d’études, ou deux ans d’expérience pour 3 ans de formation et inversement.

La théorie au premier plan

Les connaissances théoriques demandées pour cette nouvelle certification sont également renforcées avec un élargissement des savoirs aux caractéristiques des bâtisses construites avant 1948, entre autres.

Autre élément essentiel de cette réforme, la mise en place d’un nouveau processus de surveillance pour tous les nouveaux certifiés. Il comprend notamment un premier contrôle dès la première année d’exercice, en lieu et place de la deuxième année aujourd’hui.

Enfin, les diagnostiqueurs (pour en savoir plus sur le métier, consultez notre publication sur la responsabilité du diagnostiqueur) certifiés pourront également désormais demander le transfert de leur certification vers un autre organisme accrédité pour la durée de validité restante.


Thèmes : Développement durable | Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.