8 octobre 2012

La déformation des cloisons de doublage en briques plâtrières

Actualités Pathologie des bâtiments
La déformation des cloisons de doublage en briques plâtrières

Les cloisons de doublage, mises en place pour l’isolation des habitats, peuvent également être sensibles aux déformations, notamment lorsqu’elles sont réalisées en briques plâtrières. Ces dommages prennent différentes formes, nécessitant des travaux de rénovation ciblés suivant l’origine des dégâts.


Des cloisons de doublage sensibles aux sinistres

Réalisées en complément des murs extérieurs, les cloisons de doublage font partie des systèmes constructifs indispensables de toute habitation. Conçues en briques plâtrières recouvertes d’enduit, elles comprennent une lame d’air de minimum 0,02 m d’épaisseur. Cet espace a cependant été peu à peu remplacé par des isolants.

Ces structures assurant ainsi l’isolation thermique de chaque bien immobilier. Elles laissent également apparaître plusieurs défauts, à l’origine de divers sinistres sur le bâtiment. Les plus fréquents sont notamment la fissure horizontale, souvent en zone centrale, et l’éclatement de la cloison à la base.

Les origines des désordres sur les doublages en briques

Les causes de ces sinistres ont différentes origines. Ainsi, pour certains, il s’agit avant tout d’un problème constructif. L’utilisation de blocs de béton n’ayant pas encore connu de retrait après fabrication, ou encore de briques non imbibées d’eau en sont, notamment, quelques exemples. L’emploi de briques de différentes origines peut également influer sur la solidité du bien immobilier.

Parmi les autres points constatés à l’origine de ces dommages, figurent aussi des hauteurs de cloisons supérieures à 3 mètres, réalisées avec des briques trop minces. De même, le gonflement de la cloison de doublage peut également provoquer des sinistres importants sur l’ensemble de la réalisation.

Les solutions de réfection

Les fissures apparaissant sur les cloisons de doublage peuvent être reprises simplement par l’application d’un revêtement adapté. Cette solution n’est cependant pas efficace sur les briques connaissant un gonflement.

Dans le cas de bombement ou de l’éclatement de la cloison, il est alors nécessaire de reprendre l’ensemble de la cloison, imposant des travaux plus conséquents.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert

Modèles de CCTP Travaux neufs - Gros œuvre, clos et couvert
Rédigés par une équipe de spécialistes, les modèles de CCTP pré-établis avec bibliothèque de descriptifs vous permettent de disposer d’un outil simple et ergonomique pour rédiger et contrôler rapidement vos CCTP.

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.