17 mai 2012

Des sinistres directement liés à l’humidité dans les combles

Actualités Pathologie des bâtiments
Des sinistres directement liés à l’humidité dans les combles

L’apparition de traces sur les plafonds situés en dessous des combles est souvent le signe d’un sinistre plus conséquent. S’il ne s’agit pas de fuites en toiture, il peut alors être rapidement mis en question la bonne ventilation sous toiture, provoquant l’apparition de condensation dans les combles et des dégâts importants.


La condensation des combles, responsable des traces d’humidité en plafond

L’apparition de traces ou auréoles sur un plafond sous combles est le signe distinctif d’un sinistre sous les toits. Il ne s’agit pas forcément de fuites en toiture, le sinistre pouvant être provoqué par un autre phénomène. En effet, plusieurs symptômes peuvent être responsables de condensations dans les combles avec des dégâts apparents importants et des travaux plus ou moins conséquents à réaliser.

L’une des raisons de cette humidité en plafond peut être la VMC. Posée directement sur le plancher, à plus forte raison si elle est positionnée sous l’isolant, elle peut provoquer une accumulation d’humidité et l’apparition de spectres en plafond. De la même façon, ce phénomène peut se produire si elle n’est pas raccordée en toiture, amenant un air humide important dans les combles, responsable de la condensation sur les zones les plus froides. L’insuffisance de ventilation accélère alors les dégradations, l’humidité imbibant l’isolant et venant alors altérer les plaques de plâtre utilisées pour la réalisation des plafonds.

Les bonnes pratiques pour éliminer la condensation dans les combles

Pour éviter ces désagréments, la première précaution à prendre est de suspendre l’extracteur à la charpente pour favoriser le circuit des conduits, sans point bas. La VMC doit également être placée à un point central afin de limiter la longueur des circuits (pour en savoir plus sur la mise en place d’un extracteur, consultez notre publication Installer une ventilation mécanique). Enfin, celle-ci doit être raccordée à une douille adaptée, en toiture.

Dans tous les cas, la ventilation est indispensable pour relier les pièces humides et éviter ainsi l’accumulation de l’air humide dans cet espace sans aération suffisante.

En cas d’apparition du phénomène sur une maison de moins de 10 ans, les réparations sont généralement prises en charge dans le cadre de l’assurance dommages ouvrage. Dans le cas inverse, il faudra alors bien lire son contrat d’assurance multirisque habitation pour connaître l’étendue des garanties.


Thèmes : Pathologie des bâtiments

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.