27 juillet 2012

Des projets d’aménagements pour améliorer l’accessibilité handicapés

Actualités Aménagements urbains Réglementations techniques
Des projets d’aménagements pour améliorer l’accessibilité handicapés

En attendant la prochaine mise aux normes des établissements accueillant du public concernant l’accessibilité des handicapés, les initiatives se développent en matière d’aménagement des habitats. Pour preuve, quelques exemples de projets reconnus pour leur exemplarité.


L’accessibilité handicapés s’installe dans les habitats

L’accessibilité handicapés n’est pas la seule affaire des établissements accueillant du public. Si ceux-ci sont soumis à des obligations légales, les logements sont aussi concernés par les nouvelles innovations concernant ce domaine, facilitant ainsi les déplacements des personnes souffrant d’un handicap.

Parmi les programmes mis en avant, on peut citer celui de l’habitat Saint-Quentinois. L’organisme a fait le choix de s’adapter aux personnes handicapées, évitant ainsi un déménagement forcé. Pour tous les habitants souffrant d’un handicap, l’organisme a adapté leur logement à leurs besoins. Cela se traduit par la mise en place de portes coulissantes, par l’élargissement des couloirs ou encore l’installation de rampes d’accès. Chaque aménagement handicapé est par la suite suivi par un ergothérapeute afin d’en garantir la parfaite adaptabilité au locataire.

Autre exemple d’aménagement de construction pour les personnes handicapées, celle du maître d’ouvrage Alter Domus. Celui-ci a créé des bâtiments prévoyant un aménagement spécifique en rez-de-chaussée, mais également dans le suivi et les services. Ainsi, la société a opté pour la présence permanente d’une auxiliaire de vie. Les appartements sont, eux, équipés avec des appareils domotique , des douches italiennes, etc. Ce nouveau concept permet donc d’intégrer, au sein même d’une résidence, une nouvelle notion d’habitat et d’accompagnement, dans le respect des dernières obligations en vigueur.

Les établissements publics, également concernés

Derrière l’obligation d’aménagement des établissements recevant du public, apparaît aussi des opérations originales, déjà aux normes. C’est le cas de la nouvelle bibliothèque Marie Curie de l’INSA, à Lyon. Inaugurée en 2009, celle-ci a été pensée pour permettre son accès à tous, mais également la rendre fonctionnelle dans les recherches documentaires. Ainsi, la signalétique a été étudiée, tout comme l’ergonomie des équipements.

Autre preuve d’aménagements adaptés à tous les domaines, celle de l’auberge de jeunesse de la Communauté urbaine de Dunkerque. Accueillant 168 lits, celle-ci est prévue pour tous les handicaps, à l’intérieur mais aussi à l’extérieur, notamment avec l’aménagement de l’accès à la plage. Le bâtiment inclut enfin une aire d’aisance pour les chiens d’assistance et un réfrigérateur avec un compartiment sécurisé pour les traitements médicamenteux.

L’aménagement de la voirie

Si les solutions des passages piétons avec bandes rugueuses et signal sonore sont connues, l’agglomération de Saint-Lô est allée encore plus loin. Afin de désenclaver le quartier de la Dollée, comptant un dénivelé avec le centre-ville de plus de 30 mètres, la municipalité a installé un ascenseur en accès gratuit, permettant de relier simplement ville haute et ville basse.

Que ce soit dans le domaine public ou privé, les initiatives continuent donc aujourd’hui à se développer, prenant en compte les nouvelles obligations pour rendre les différents lieux de vie accessibles à tous.


Thèmes : Aménagements urbains | Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.