6 octobre 2011

Des installations électriques en majorité non conformes

Actualités Pathologie des bâtiments Réglementations techniques
Des installations électriques en majorité non conformes

Alors que la nouvelle norme XP C 16-600, dédiée au diagnostic électrique désormais obligatoire pour toute vente d’un bien immobilier, est entrée en application le 1er septembre 2011, une récente enquête de Promotelec, menée par TNS Sofres, démontre que deux tiers des installations sont encore à ce jour non conformes.


2/3 des installations électriques déficientes

Depuis le 1er janvier 2009, le diagnostic électrique est obligatoire pour toute installation de plus de 15 ans et à l’occasion de la mise en vente d’un bien immobilier. Cette mise en place fait suite au constat de l’existence de nombreuses installations vétustes, réduisant la sécurité de chaque logement.

L’entrée en vigueur en septembre 2011 de la norme XP C 16-600 a été l’occasion, pour Promotelec, de réaliser un nouveau bilan de l’état des installations électriques en France. Effectuée par TNS Sofres, cette étude fait suite à celle réalisée lors de l’instauration du diagnostic. Premier enseignement, les résultats restent quasi inchangés, faisant toujours apparaître une non-conformité par rapport à la réglementation électrique pour 2/3 des installations anciennes.

Une étude qui reste positive

Si les résultats ne montrent aucune amélioration, l’étude montre en revanche que le diagnostic électrique produit un effet positif.. Ainsi, 97 % des installations faisant apparaître des non-conformités lors du diagnostic font l’objet de travaux engagés volontairement par les propriétaires ou acquéreurs, notamment à l’occasion de rénovations de l’habitat plus lourdes. Ces derniers s’avèrent d’ailleurs avoir bien pris en compte la question de la sécurité liée aux installations.

Outre la réalisation des travaux, le diagnostic est aussi l’occasion, dans 93 % des cas, d’une renégociation du prix de vente du bien immobilier. Le coût moyen des travaux s’élève, pour sa part, à 3.800 euros.

Ces données se révèlent donc plutôt encourageantes pour l’avenir, confirmant la réalisation des travaux de rénovation électrique, même si beaucoup d’habitats restent encore non sécurisés.


Thèmes : Pathologie des bâtiments | Réglementations techniques

Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Pour aller plus loin


Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.