6 mai 2020

Un confinement qui va marquer durablement les architectes

Actualités Solutions techniques
Un confinement qui va marquer durablement les architectes

Même si le gouvernement est revenu sur sa décision de suspendre l’instruction des demandes de permis de construire jusqu’au 25 juin 2020, pour la limiter à la seule période de l’état d’urgence sanitaire, la reprise s’annonce difficile pour de nombreuses agences.


Le report des délais de recours

Des ordonnances à l’opposé l’une de l’autre, c’est ce à quoi s’est livré le gouvernement en pleine crise du coronavirus. Cela aurait pu être sans conséquences ou avec des effets moindres si ça n’avait pas touché le BTP, laissant planer la menace sur les entreprises qui désertaient les chantiers. L’État décidait dans le même temps de reporter l’instruction des permis de construire jusqu’au 25 juin pour tous les dépôts réalisés avant le 12 mars. Un coup d’arrêt destructeur pour le secteur, à commencer pour les architectes.

La conséquence en est effectivement le report des délais de recours et un renvoi à fin 2020 voire début 2021 des chantiers qui devaient commencer ce premier semestre, avec les effets financiers qui en découlent. Face aux réactions de la profession, le gouvernement vient d’assouplir sa position et de ramener cette période de suspension au 24 mai, soit au lendemain de la levée de l’état d’urgence sanitaire. Un mieux pour tout le monde.

Une activité affectée sur le long terme ?

Cette ordonnance va dans le bon sens, permettant d’entrevoir une reprise d’activité plus rapide. Mais les projets sur le point de débuter vont devoir attendre avant de passer à la phase travaux et les échéanciers de paiement vont s’étendre pour couvrir les nouveaux délais, avec les conséquences pécuniaires qui devraient s’ensuivre pour les cabinets d’architecture.

Reste désormais à voir comment s’organisera le retour au travail. En effet, si certains professionnels misent sur une reprise d’activité en nombre, d’autres y voient un coup d’arrêt brutal et une reprise qui devrait flirter avec les périodes les plus sombres du secteur. Les prochains mois le diront…


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.