22 novembre 2019

Classement au feu : une lente harmonisation des réglementations

Actualités Solutions techniques
Classement au feu : une lente harmonisation des réglementations

La réglementation en matière de résistance au feu des matériaux de construction reste double, mêlant les critères français aux classifications européennes. Si l’harmonisation est bel et bien en route, elle se fait à pas lents, laissant encore les deux systèmes subsister.


Protéger les revêtements des intempéries

Si les matériaux de construction bénéficient d’une libre circulation dans l’Union européenne, ils s’appuient encore sur des normes différentes d’un pays à un autre. Ces particularités restent un point important à gérer pour tous les acteurs du BTP, afin de répondre aux exigences de chaque région de construction. Cela concerne différentes réglementations à commencer par la résistance au feu. Depuis quelques années, deux systèmes cohabitent en France : le classement M et le classement européen Euroclasse.

Si le second remplace progressivement le premier, ce dernier demeure encore utilisé pour des matériaux dont le marquage CE n’est pas en vigueur. Il s’étend de M0 (incombustible) à M4 (facilement inflammable). Le classement Euroclasse emploie, quant à lui, un système de lettres allant de A1 (aucune contribution au feu) à F (aucune performance déterminée). Pour s’y retrouver, la lecture d’un tableau de correspondance est indispensable.

Les ERP, premiers concernés

Toutes les constructions en France sont concernées par l’emploi de matériaux bénéficiant de l’un de ces classements. C’est notamment le cas des ERP. Ces derniers nécessitent le respect d’un certain niveau de protection et donc un agrément spécifique. Le repère français se situe à un niveau minimal de M3 ou M2 selon les produits, s’appliquant tout autant aux matériaux d’isolation qu’aux mobiliers installés.

Il est à noter que la réglementation européenne amène deux distinctions supplémentaires avec la mise en place de sous-catégories qui concernent la production des fumées et la production de gouttelettes et particules enflammées.


Thèmes : Solutions techniques

Mots-clefs : , ,
Partagez cet article :
Inscription à la newsletter Inscrivez votre adresse e-mail pour recevoir
1 fois par semaine notre newsletter Voir un exemple
Je m'inscris

Configuration requise
Windows

PC de type (Pentium II, 300 Mhz, 600 Mhz recommandé), 64 Mo de Ram (128 Mo recommandé), Windows 98/NT/ME/2000/XP/Vista/Seven, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 4x, affichage 65 536 couleurs minimum.

Mac

PowerMac 533 Mhz (733 Mhz recommandé), 256 Mo de RAM (512 Mo recommandé), Mac OS X 10.2, 36 Mo d’espace disque disponible, lecteur CD-Rom 12x, affichage 65 536 couleurs minimum.